photographie

vendredi 1er juillet 2022

Camille GAJATE

Camille GAJATE est présidente de BZH PHOTO, un festival annuel en plein-air à Loguivy-de-la-Mer qui invite un photographe étranger pour un mois en résidence.

par Martial Verdier

Lire

vendredi 1er juillet 2022

La pluie d’été

Quand j’ai fait cette série, j’ai eu besoin de trouver un contact direct avec les choses, d’avoir une prise sur le réel, les paysages, les marches dans les Cévennes ou les piments sur ma table en bois.

par Thibaud Yevnine

Lire

lundi 30 mai 2022

Iveta GABALIŅA

Connue pour la nostalgie et la poésie qui font la force de ses portraits réalisés dans sa Lettonie natale, Iveta Gabaliņa se distingue aussi par une approche plus conceptuelle qui explore l’intérêt de la photographe pour la perception du temps et la matière de l’image.

par Martial Verdier

Lire

lundi 30 mai 2022

Corps Nature

Lorsque j’ai approché 35 ans, je me suis aperçue que mon corps commençait à changer. Lui qui avait toujours été relativement conforme aux canons actuels, commençait à s’en éloigner. J’ai réalisé que jusqu’alors, je ne l’avais regardé que pour vérifier s’il correspondait à ce standard, c’était le cas et je m’en satisfaisais. Mais jamais je ne l’avais regardé autrement qu’à travers ce prisme social, jamais je n’avais porté sur lui mon propre regard.

par Leslie Courbon

Lire

lundi 30 mai 2022

L’esprit des formes

Durant plusieurs années Françoise Lerusse a photographié les excès de l’urbanisation dans les métropoles. Cette approche a culminé avec la publication de son livre « Chaos » en 2020. Durant la crise sanitaire et les confinements successifs, elle s’est recentrée sur son environnement proche et publie aujourd’hui une nouvelle série, « L’esprit des formes ».

par Françoise Lerusse

Lire

lundi 30 mai 2022

Les Corps Sauvages

Nahia Garat photographie la vulnérabilité. Pour elle, tout est prétexte à la confidence, à l’essentiel comme moteur artistique. Et l’essentiel est partout. Dans une racine d’arbre, un portrait d’homme ou de femme, une aire de pique-nique sur une autoroute…

par Nahia Garat

Lire

samedi 30 avril 2022

Puisque tout brûle

Auteure photographe, formée aux sciences humaines, représentée par le studio Hans Lucas, Léna Maria propose une recherche visuelle gravitant autour du paysage. Au sein de temporalités et géographies mystérieuses, elle tisse un dialogue entre matières, mémoires et rituels.

par Léna Maria

Lire

dimanche 3 avril 2022

L’œil de la nuit

Pourquoi la dimensions morale serait-elle exclue de l’art, en en faisant ainsi un vain jeu esthétique, vide de contenu ?

par Alain Brendel

Lire

dimanche 3 avril 2022

per diem, 2015-2020

Comment former un récit fait d’éléments qui se fondent dans une séquence d’images, un récit qui se projette dans un continuum insaisissable et mystérieux ?

par Elodie Régnier

Lire

dimanche 27 février 2022

Le jardin comme lieu de rêverie

Dans son jardin, espace intime, atelier en plein air, Olga Caldas retrouve le plaisir de se fondre parmi la végétation gardée à l’état presque sauvage ainsi que celui de se souvenir de moments passés dans d’autres lieux où ressentir l’énergie des plantes.

par Olga Caldas et Pauline Lisowski

Lire


|