Appareil

Dispositif articulant des programmes hétérogènes, un appareil permet la manipulation d’objets ayant des propriétés analogues à celles du monde ordinaire. C’est « un jouet simulant la pensée ».
Vilém Flusser

Un appareil est un dispositif simple ou complexe articulant entre eux des programmes hétérogènes qui ont pour objectif d’agir sur la réalité et pour effet d’en transformer les modes de perception.
L’appareil photographique est la matrice de tous les appareils. L’ordinateur est un dispositif assurant à la pensée humaine la possibilité de se décharger de certaines fonctions. Les appareils entraînent des effets de rétroactions qui emportent les concepteurs et les utilisateurs dans une mutation matérielle et psychique dont aucune conséquence ne peut être prévue à long terme.
L’univers textuel sous l’assaut des algorithmes (concept pratique, traduisant la notion intuitive de procédé systématique, applicable mécaniquement, sans réfléchir, en suivant simplement un mode d’emploi précis) des programmes se transforme en un univers visuel rétroagissant sur tous les aspects de la perception et de la pensée.
Les langages de programmation permettent aujourd’hui la manipulation de structures et d’objets ayant des propriétés et des comportements analogues à ceux du monde ordinaire.
Selon la formule de Vilém Flusser, un appareil est « un jouet simulant la pensée ».

lundi 18 décembre 2017

Et soudain, comme un aveu…

Ces trois vidéos ont été réalisées par Stéphane Mortier dans le cadre de son projet sans fin Quotidien d’atelier, dans les ateliers de Miller Levy, Jacquie Martin-Horwitz et Radovan Kragulj. C’est l’évidente solitude de ces travailleurs de l’art qui apparaît ici. Ces images nous introduisent dans une sorte de suspens. Nous voyons ce qu’ils ne voient pas quand ils font et ainsi nous tenons nous entre respect et stupeur face à ces gestes dont le sens, presque nul, finira par produire quelque chose comme une œuvre.

par Jean-Louis Poitevin et Stéphane Mortier

Lire

lundi 27 novembre 2017

Heterotopia

Synesthésie présentait, du 24 juin au 8 août 2017, une exposition personnelle de Thierry Fournier au Musée d’art et d’histoire de Saint-Denis. Avec Heterotopia, l’artiste investit l’ensemble de la chapelle du carmel avec un dispositif à grande échelle, qui associe une installation en réseau et un ensemble de nouvelles œuvres.

par Ingrid Luquet-Gad et Thierry Fournier

Lire

lundi 27 novembre 2017

Dormir, rêver peut-être...

Ces trois vidéos ont été réalisées par Stéphane Mortier dans le cadre de son projet sans fin Quotidien d’atelier, dans les ateliers de Roma Napoli, Greemfeld et Pascal Bourgeois Moine. Le rêve s’y révèle être comme une sorte d’instrument de travail, puisqu’il s’agit, toujours, avec l’art, par l’art, de trouver le passage qui conduit de l’autre côté du monde.

par Jean-Louis Poitevin et Stéphane Mortier

Lire

dimanche 29 octobre 2017

Ce n’est donc que ÇA !

Ces trois vidéos ont été réalisées par Stéphane Mortier dans le cadre de son projet sans fin Quotidien d’atelier, dans les ateliers de Égide Viloux, Kate van Houten et Martin McNulty. Elles nous conduisent sur de nouvelles pistes de réflexions autour des gestes qui sont ceux de la création.

par Jean-Louis Poitevin et Stéphane Mortier

Lire

vendredi 29 septembre 2017

Super 8

Tourné dans les rues de New York ainsi qu’en France, SUPER 8 – chanson et single de l’album éponyme par le duo LUX – est un voyage fait de mémoire et souvenirs d’enfance.

par Jehsong Baak et LUX the band

Lire

vendredi 29 septembre 2017

Quotidien d’atelier

La série documentaire qui révèle et questionne l’art.
Un projet et une réalisation de Stéphane Mortier

par Jean-Louis Poitevin et Stéphane Mortier

Lire

lundi 1er mai 2017

États du corps

Lors de séance de travail avec des étudiants, sortant de ses chemins habituels, Alain Nahum s’est pris au jeu et a tenté de mettre en image ce à quoi un corps, nu offert, celui d’un modèle, pouvait lui faire penser. Si le point de départ était la relation possible avec le modèle, le but fut vite un travail de réflexion sur les possibilités offertes par le noir et la lumière pour montrer à la fois comment un corps pouvait nous électriser et comment quelque chose comme une sensation directe pouvait être représentée.

par Alain Nahum et Jean-Louis Poitevin

Lire

mercredi 1er mars 2017

Les fantômes de l’histoire

Le travail photographique de Ha Choon Keun est un travail engagé, à condition de comprendre que ce terme d’engagement a, ici, au moins deux significations complémentaires. Être engagé au sens habituel du terme signifie s’impliquer dans les mouvements les plus actuels qui traversent la société et prendre en charge par le moyen des images, si l’on est un photographe, des enjeux et des situations difficiles et brûlantes de l’époque.
Être engagé, signifie aussi dans le cas de Ha Choon Keun que les images qu’il produit participent à leur manière d’une réflexion profonde sur le statut même des images photographiques aujourd’hui.

par Ha Choon Keun et Jean-Louis Poitevin

Lire

dimanche 6 novembre 2016

One last goodbye

One last Goodbye, titre du livre de Jehsong Baak qui sort ces jours-ci, rassemble des images, inévitablement en noir et blanc, qui sont toutes comme vaporisées de cette brume interne à l’image qui caractérise son travail et fait de chacune d’elles une sorte de concrétion de points qui semblent ne tenir ensemble que par l’existence d’une force magnétique de basse intensité.

par Jean-Louis Poitevin et Jehsong Baak

Lire

samedi 1er octobre 2016

Algorithme et image 2/2

L’entretien que nous a accordé Frédéric Guichard, directeur scientifique de DXO, se poursuit pour la seconde partie autour de questions à la fois très techniques et absolument passionnantes sur la fidélité, l’exactitude et la reconnaissance des images.

par Hervé Bernard et Jean-Louis Poitevin

Lire


|