Cerveau

Élément central du fonctionnement vital et psychique, le cerveau est chez l’homme l’organe sans lequel la relation entre corps et monde, pensée et affectivité, serait impossible. Il a en particulier la capacité d’établir un codage commun entre ses deux hémisphères comme d’établir une interface entre ce qui constitue la réalité matérielle et les possibilités de la comprendre.

Élément principal du système nerveux central, le cerveau est constitué en particulier de deux hémisphères au fonctionnement relativement spécialisé et des éléments qui les relient et les prolongent, d’un système limbique hérité des mammifères primitifs et d’un tronc cérébral. Composé d’environ 100 milliards de neurones, il est, selon la formule de Jean-Pierre Changeux, « un système auto-organisé “ouvert” et “motivé”, producteur de représentations qu’il projette sur le monde extérieur ».
Courant électrique et composés chimiques en assurent le bon fonctionnement. Ils permettent la réversibilité du passage des « informations » entre ce qui est reçu du « dehors » et ce qui est construit au « dedans ». La faculté majeure du cerveau est de simuler le monde extérieur. Il le fait le plus souvent en vue de permettre à l’individu qu’il constitue d’agir sur le monde ou du moins de s’y maintenir vivant. Cela implique, à chaque moment et selon les situations, que soient activés des ensembles de neurones souvent éloignés les uns des autres dans l’espace matériel que constitue le cerveau.
Si, d’après Alain Berthoz et comme l’a montré Llinas, « l’origine de la pensée réside dans la nécessité de bouger, dans le mouvement », on peut aussi dire avec lui que la puissance propre du cerveau semble bien être la simplexité, cette faculté de transformer des ensembles complexes de données et d’informations liées à des situations souvent nouvelles par des réponses simples.

dimanche 29 octobre 2017

Des ruines dans la forêt

Françoise bonjour, j’espère que tu te portes bien. Tu m’avais demandé sur quoi je travaillais en ce moment et j’ai tâtonné, cherchant à te décrire une des formes possibles de la survivance ; par conséquent, je n’ai pas été précis dans ma réponse. Je peux l’être un peu plus maintenant.

par Salvatore Puglia

Lire

dimanche 29 octobre 2017

« Paroles en couleur »

Johannes Pfeiffer ist Installationskünstler. Er arbeitet am liebsten im Dialog mit Räumen, sowohl mit Außen- als auch mit Innenräumen. Wobei mit Innenräumen auch innere Räume, also Seelenräume gemeint sind.
Johannes Pfeiffer lebt und arbeitet in Lanzo Torinese bei Turin, wo er auch sein Atelier hat.

par Johannes Pfeiffer

Lire

dimanche 29 octobre 2017

Paroles en couleur

L’essentiel du travail de Johannes Pfeiffer se situe dans des lieux qu’il nomme « spécifiques » avec des installations dans l’espace. Cela peut s’apparenter à du Land Art parce qu’il y a la notion de paysage et pourtant il y a au départ « la brique » base de son matériau.

par Johannes Pfeiffer

Lire

dimanche 29 octobre 2017

Des changements logiques et les changements physiques et autres

Les lecteurs de TK-21 LaRevue ont déjà pu découvrir de nombreux textes qui composent cet ouvrage qui a trouvé, enfin, un éditeur "papier" ! Grâce lui soit rendue ! Ce sont les Éditions de l’Arbre vengeur qui publient donc Anecdotes et joyeux propos biographiques du pirate Farfali et comment il arriva, pour finir, qu’il débandit de Joël Roussiez

par Joël Roussiez

Lire

vendredi 29 septembre 2017

Scissiparité

De quoi s’agit-il ? De la possibilité d’un engendrement infini des images à partir de leur propre division et de la multiplication de cette division.

par Chan Kai Yuen et Jean-Louis Poitevin

Lire

dimanche 9 juillet 2017

Héliographie

Loin des scientifiques qui photographient les étoiles lointaines dont les grands télescopes ne captent qu’un photon toutes les 20mn, Jean-Gabriel LOPEZ se confronte à notre expérience sensible. Son sujet est notre soleil, l’étoile de référence et il a choisit l’orangerie de l’observatoire de Meudon pour son exposition organisée par la galerie Sitdown dans le cadre du Mois de la Photo Grand Paris.

par Jean-Gabriel Lopez et Martial Verdier

Lire

lundi 1er mai 2017

Flottement mirifique fit effet fieffé

Ne produisant que nectar divin, vin précieux,
friand, riant, muscadet, délicat, délicieux.

Alcofribas Nasier et Séraphin Calobarsy

par Charles Dreyfus Pechkoff

Lire

lundi 1er mai 2017

Si loin, si près des plis du corps

L’idée dans le numéro 69 d’un dossier spécial érotique s’est imposée comme une évidence, par facilité, par mauvais esprit, par jeu, par envie de rire, par désir de faire le point sur le désir, par provocation douce, par goût de la liberté, par volonté d’en découdre avec les figures obligées du contrat comme modalité de l’institution du lien, par besoin de comprendre, par plaisir !

par Jean-Louis Poitevin et La rédaction

Lire


|