Cerveau

Élément central du fonctionnement vital et psychique, le cerveau est chez l’homme l’organe sans lequel la relation entre corps et monde, pensée et affectivité, serait impossible. Il a en particulier la capacité d’établir un codage commun entre ses deux hémisphères comme d’établir une interface entre ce qui constitue la réalité matérielle et les possibilités de la comprendre.

Élément principal du système nerveux central, le cerveau est constitué en particulier de deux hémisphères au fonctionnement relativement spécialisé et des éléments qui les relient et les prolongent, d’un système limbique hérité des mammifères primitifs et d’un tronc cérébral. Composé d’environ 100 milliards de neurones, il est, selon la formule de Jean-Pierre Changeux, « un système auto-organisé “ouvert” et “motivé”, producteur de représentations qu’il projette sur le monde extérieur ».
Courant électrique et composés chimiques en assurent le bon fonctionnement. Ils permettent la réversibilité du passage des « informations » entre ce qui est reçu du « dehors » et ce qui est construit au « dedans ». La faculté majeure du cerveau est de simuler le monde extérieur. Il le fait le plus souvent en vue de permettre à l’individu qu’il constitue d’agir sur le monde ou du moins de s’y maintenir vivant. Cela implique, à chaque moment et selon les situations, que soient activés des ensembles de neurones souvent éloignés les uns des autres dans l’espace matériel que constitue le cerveau.
Si, d’après Alain Berthoz et comme l’a montré Llinas, « l’origine de la pensée réside dans la nécessité de bouger, dans le mouvement », on peut aussi dire avec lui que la puissance propre du cerveau semble bien être la simplexité, cette faculté de transformer des ensembles complexes de données et d’informations liées à des situations souvent nouvelles par des réponses simples.

samedi 30 juin 2018

La photographie, au-delà de l’utopie

La photographie, au-delà de l’utopie par Bernard Perrine, première publication dans La Lettre de l’Académie des beaux-arts n°87

par Bernard Perrine

Lire

samedi 30 juin 2018

Bibelot Summer Show

Le bibelot, préciosité domestique de petite taille, choyée par ses propriétaires, mais située au bas de l’échelle de la société de classes des images. Serait-ce leur existence oisive, leur apparente absence de fonction, qui suscitent tant de déconsidération ?

par Callisto Mc Nulty

Lire

samedi 30 juin 2018

Les âmes errantes

Dans le discours spiritualisant, les âmes errantes sont les esprits qui, après la mort, n’ayant pu rejoindre l’au-delà ni se réincarner, vagabondent dans le monde comme dans des limbes.

par Hannibal Volkoff

Lire

samedi 30 juin 2018

Impression

La création combine texte, image, symboles et numérique. C’est une dialectique inter-textuelle et un paradoxe qui joue avec une imagination multiculturelle, à la fois rationnelle et lyrique.

par Sun Wei-Shiuan 文/孫維瑄

Lire

samedi 30 juin 2018

La vie à vau l’eau

En 2010, des inondations ravagent le Var... un ami perd sa maison, l’eau arrive au toit, dans les décombres, un album photo retiré de la boue... des tranches de vie sauvées des eaux, des images insolites, déstructurées qui continuent à se déformer pour devenir abstraction.

par Christiane Olivier

Lire

samedi 31 mars 2018

Fuse

Le dessin et la danse, ensemble, fabriquent un spectacle à vue du public
le dessin sur table sonore et le souffle de la danse font la musique
il y a aussi caméras et vidéoprojecteurs
la danse rencontre le dessin dans la projection, joue avec le dedans et le dehors de cette fraction d’espace envahie par les traits, les taches, la couleur
la peau s’offre en écran, crée de multiples plans entre réel et projeté
la peau invente ses ombres
trouble de la sensation
dialogue avec le lieu de représentation qui se remplit jusqu’à déborder de corps et de dessin et devient cadre pour l’action.

par Denis Tricot et Gilles Viandier

Lire

lundi 26 février 2018

Chan Kai Yuen

"La vague", une vidéo de Chan kai Yuen

par Chan Kai Yuen et Jean-Louis Poitevin

Lire

dimanche 28 janvier 2018

Logiconochronie — XXIV

Face à la confusion des genres qui prolifère sur la scène de l’art aujourd’hui, repenser l’invention peut être une voie de clarification permettant de s’orienter plus justement dans ce labyrinthe des passions tristes. Paul Klee et Gilbert Simondon jouent, dans cette brève méditation, un rôle de balise et de boussole.

par Jean-Louis Poitevin

Lire

dimanche 28 janvier 2018

CHONG Jae-Kyoo - Rising Light

CHONG Jae-Kyoo’s great retrospective exhibition at the GANA gallery in Seoul.
He explains his work and his approach.

par Chong Jae-Kyoo 정 재규 , Jean-Louis Poitevin et Martial Verdier

Lire


|