Images

Surface signifiante, animée, pixellisée ayant envahi les écrans et les cerveaux, l’image est devenue aujourd’hui un opérateur perceptif et cognitif.

Une image est une surface signifiante sur laquelle apparaissent des éléments, lignes, couleurs, formes diverses, qui entretiennent des relations ne relevant pas de la logique verbale et textuelle, mais d’une dimension « magique ». Fixe pendant des millénaires, l’image s’est animée avec l’invention du cinéma. Depuis l’invention de la vidéo et des appareils numériques elle ne peut plus être perçue comme analogique. Définie par les programmes des appareils, elle n’est plus qu’une organisation transitoire de pixels qui oscille entre émergence de manifestation visuelle offrant à la vision humaine des éléments reconnaissables et disparition ou brouillage de ces mêmes éléments. Tout a lieu en permanence sur les écrans de la planète. Multipliée à l’infini, elle envahit la réalité et les cerveaux comme une hallucination continue. Prenant la place du texte dans le champ élargi de la connaissance, elle est devenue un opérateur perceptif et cognitif.

samedi 30 juin 2018

Standing Waters

After (or rather alongside) older works which used media such as painting, video, or installation, today, drawing is the core outcome of Mária Čorejová’s thinking.

par Ľuboš Lehocký , Mária Čorejová , Miriam Sebianova et Miroslava Urbanova

Lire

samedi 30 juin 2018

Ibn El Farouk, de l’oxymore en photographie

Ce qui caractérise la démarche photographique de Ibn El Farouk dans la scène artistique marocaine, c’est qu’elle est la seule à se préoccuper de l’abstraction en photographie et de sa portée picturale.

par Ibn El Farouk et Mohamed Rachdi

Lire

samedi 30 juin 2018

Maldoror

"Mon travail photographique s’appuie sur des monuments de la littérature.
J’aime me confronter à ces œuvres qui me bouleversent, elles sont mes empreintes de vie, une contagion d’énergie, elles cristallisent ma pensée.
Je ressens cette nécessité de me greffer sur l’illusion de l’autre."

par Elizabeth Prouvost

Lire

samedi 30 juin 2018

Objetrium — Le Cloître des Objêtres

C’est de la rencontre accomplie entre un haut lieu de l’architecture religieuse médiévale et une sculpture contemporaine néo-cubiste : le Cloître des Billettes à Paris et le Pénitent, bronze monumental du sculpteur Abram, qu’est née l’idée de l’Objetrium. Je souhaitais depuis longtemps investir une architecture de cloître, considérant que celle-ci invite nécessairement à une déambulation géométrique, propice à supporter la construction et l’avancée d’une série de représentations sur un thème donné.

par Abram et Sottiaux

Lire

samedi 30 juin 2018

Caracas Reset & Codez !

Le monde de l’art est en recherche constante de nouveaux modes de diffusion des œuvres et pratiques ou idées.

par Dominique Moulon

Lire

vendredi 1er juin 2018

L’art à l’ère d’internet

C’est à la curatrice Eva Respini, assistée par Jeffrey De Blois, que l’on doit Art In The Age Of The Internet, 1989 To Today à l’ICA de Boston, exposition dans laquelle les œuvres d’un parcours articulé en cinq sections interrogent les relations que les artistes entretiennent avec l’Internet pour questionner les mutations sociétales.

par Dominique Moulon

Lire

vendredi 1er juin 2018

Éclat et transfiguration

Peindre est une opération à la fois affective et intellectuelle en ceci que les gestes qui portent la peinture, lorsque le peintre est « absolument » peintre, trouvent leur source et leur aboutissement dans l’invention de ce pays où penser et vivre, voir et savoir entrent en résonance.

par Jan Sivertsen

Lire

vendredi 1er juin 2018

De l’Après

Cette série "De l’Après" pose le principe de lire une situation, un lieu par le biais d’un filtre, spatial, qu’il soit clôture, vitre ou simple enchaînement de volumes interdépendants.

par Christophe Vandon et CORRIDOR ELEPHANT

Lire

jeudi 31 mai 2018

Corps encore...

C’est dans un espace patrimonial, l’ancienne usine Cavrois-Mahieu qui porte la mémoire de la production textile de la ville de Roubaix, que les rencontres artistiques Corps, encore... sont organisées.

par Comité de rédaction

Lire

lundi 30 avril 2018

Ralph Gibson 2/2 L’horizon pour horizon

Ralph Gibson explique comment lorsqu’il décide de s’aventurer dans un pays, il choisit un élément, un détail signifiant qui lui paraît être une sorte de constante culturelle, le clair obscur en Italie, le triangle, celui de la pointe de la voile de felouque ou de l’œil qui orne les tombeaux de l’Égypte ancienne.

par Hervé Bernard et Jean-Louis Poitevin

Lire


|