Images

Surface signifiante, animée, pixellisée ayant envahi les écrans et les cerveaux, l’image est devenue aujourd’hui un opérateur perceptif et cognitif.

Une image est une surface signifiante sur laquelle apparaissent des éléments, lignes, couleurs, formes diverses, qui entretiennent des relations ne relevant pas de la logique verbale et textuelle, mais d’une dimension « magique ». Fixe pendant des millénaires, l’image s’est animée avec l’invention du cinéma. Depuis l’invention de la vidéo et des appareils numériques elle ne peut plus être perçue comme analogique. Définie par les programmes des appareils, elle n’est plus qu’une organisation transitoire de pixels qui oscille entre émergence de manifestation visuelle offrant à la vision humaine des éléments reconnaissables et disparition ou brouillage de ces mêmes éléments. Tout a lieu en permanence sur les écrans de la planète. Multipliée à l’infini, elle envahit la réalité et les cerveaux comme une hallucination continue. Prenant la place du texte dans le champ élargi de la connaissance, elle est devenue un opérateur perceptif et cognitif.

dimanche 28 octobre 2018

La cartographie ou le monde à déchiffrer

La cartographie est un objet artistique et scientifique qui ouvre l’imaginaire. La carte, à la fois pour ses caractéristiques plastiques et pour ses usages multiples constitue un support pour les artistes.

par Pauline Lisowski

Lire

dimanche 28 octobre 2018

Opérations — Sur le corps des images

Six ans après sa dernière exposition solo, Frédéric Atlan présentera à l’Espace Beaurepaire (Paris Xe) des œuvres qui marquent un tournant dans une production désormais travaillée par les problématiques numériques.
Vous pourrez également retrouver ses œuvres dans Corridor Eléphant

par Frédéric Atlan , Jean-Louis Poitevin et Muriel Louâpre

Lire

dimanche 28 octobre 2018

Le crâne-dé

Le dé ? Un crâne ! Qu’il soit en résine change un peu la donne, car il est bien un dé et non pas une relique, même s’il en occupe la fonction.

par Jean-Christophe Ballot et Jean-Louis Poitevin

Lire

dimanche 28 octobre 2018

Un weekend à la neige

Un travail comme un court récit qui cherche à rendre compte par l’image de mes sentiments intérieurs. Une vitre — le car, l’œuf, le restaurant d’altitude — entre moi et cette montagne qui me met en abîme. Une mise à distance nécessaire. Une mise en silence. Pour amoindrir le vacarme de mes émotions, quelque chose de noir, ou de blanc, mais rien dans la mesure en tout cas…

par CORRIDOR ELEPHANT et Isabelle Otto

Lire

dimanche 28 octobre 2018

Pénélope et les chiens

Libre, vive, et profondément ancrée dans une pensée de l’art, l’œuvre de Claire Maugeais ne connaît pas d’autre limite, que ce qu’il y a de plus acéré dans le geste artistique.

par Claire Maugeais et Jean-Christophe Nourisson

Lire

dimanche 28 octobre 2018

Des Artistes & des Abeilles

Actuellement nous vivons un dysfonctionnement organique de nos sociétés, et les Abeilles nous proposent un modèle, où nous pourrions trouver des remèdes à cet état.

par Martine Mougin

Lire

dimanche 28 octobre 2018

Fragile

L’exposition « Fragile » réunit la photographe surréaliste et spirituelle Laura Makabresku (Pologne) et la sculpteure Daria Surovtseva (Russie, France, vainqueur du Prix de l’ICART 2018 pour Innovation dans la Sculpture).

par Maxime Kapral-Kastel

Lire

mercredi 26 septembre 2018

Ars electronica

La rentrée, pour qui scrute les évolutions sociétales que chercheurs ou artistes révèlent dans l’analyse ou l’usage des technologies émergentes, se fait au festival Ars Electronica de Linz. Un événement autrichien d’envergure internationale qui, cette année, interroge l’erreur pour envisager un Art de l’Imperfection.

par Dominique Moulon

Lire

mercredi 26 septembre 2018

Rêve général – Gil Joseph Wolman

TK-21 LaRevue ne peut manquer l’occasion de rendre un hommage à Gil Joseph Wolman en reprenant le journal publié par la Galerie Natalie Seroussi lors de l’exposition qu’elle a présentée cet été. Ce travail constitue l’une des plus radicales mises en œuvre de le complexité de la relation entre image et texte. Ici, la fêlure devient signe, le mot disparaît pour devenir image et l’image se rêve puissance signifiante capable de fendre le cœur les mots.
C’est aussi un voyage dans un passé qui nous hante. Les passions qui s’y sont manifestées ne sont pas près de s’éteindre !

par Natalie Seroussi

Lire

mercredi 26 septembre 2018

Rêve général – Gil Joseph Wolman

Without delivering an explicit political speech, Wolman was able to capture the revolutionary energy of May 68, both in its social dimension, that of the ˮgeneral strikeˮ, and in its cultural dimension, that of a youth who ˮdreamsˮ of bringing imagination to power.

par Natalie Seroussi

Lire


|