Voir & écrire

Cette rubrique nous donne à lire.

lundi 31 mai 2021

Les singes et les miroirs

Qui aime l’art contemporain doit toujours se souvenir du soupir de Winnie dans Oh les beaux jours de Beckett : « Assez les images ».

par Jean-Paul Gavard-Perret

Lire

lundi 31 mai 2021

Jeux de l’unique

Chaque jour une nouvelle vie, et cependant certains instants ont semblé s’étendre au-delà des journées, ainsi que des notes qui perduraient sous les sons qui changeaient, et ont semblé se propager, traverser toutes nos vies, presque les déployer.

par Alain Coelho

Lire

lundi 31 mai 2021

Sur Les Prises Doillon

Antoni Collot - cinéaste et maître de conférences en esthétique - s’essaie à l’écriture à propos d’un cinéma qu’il connaît de l’intérieur pour en avoir filmé un tournage en 2007 Des sables dessinés. Lecture aimante et singulière qui donne corps à un texte d’une langue exquise.

par Romane Charbonnel

Lire

lundi 31 mai 2021

Variations chromatiques et borroméennes

Nicole Sottiaux se retrouve à nouveau sur le devant de la scène avec un livre à venir aux éditions lelivredart et pour lequel elle lance une souscription que nous soutenons. En effet, avec ce livre sera proposé en cadeau l’ouvrage que lui a consacré Jean-Louis Poitevin et publié aux éditions TK-21.
Les deux nouvelles séries, qu’elle présente aujourd’hui, Objêtre et Utéron le nœud prolongent et amplifient sa recherche autour des nœuds borroméens, de la gémellité et des ressorts de la psyché que révèle l’insistance des mots à faire remonter de l’oubli des figures complexes qui structurent et la pensée et l’espérance.

par Jean-Louis Poitevin et Nicole Sottiaux

Lire

samedi 1er mai 2021

Pour que la peinture ne sèche jamais

Expiré des séries Kalashnikov et Les revisités de Gaël Davrinche ainsi que des Blood Drawings de Claire Morgan, ce petit texte est là pour dire les temps qui caracolent en une seule toile et aider à étancher une soif de vie toute picturale.

par Laëtitia Bischoff

Lire

samedi 1er mai 2021

Le « ça se doit d’advenir »

Cyril Huot ne cherche pas à faire entrer son texte dans un genre précis. Son écriture est libre, poudreuse, légère quoique circonstanciée par recours aux fragments.

par Jean-Paul Gavard-Perret

Lire

samedi 1er mai 2021

Une école en Dordogne

Comme celui d’écrire, le chemin de l’école était à la fois droit et courbe.

par Alain Coelho

Lire


|