Joël Roussiez

Voir en ligne : http://roussiez.pagesperso-orange.fr/


Envoyer un message

samedi 27 mars 2021

De la poétique d’un petit récit du Tchouang-Tseu

En accompagnant Tchouang-Tseu dans une de ses promenades dans un parc, on se trouve plongé dans une situation qui soulève une question essentielle relative à la différence entre narration et poésie, mais aussi à ce qui fait qu’un être peut être malheureux.

par Joël Roussiez

Lire

lundi 1er mars 2021

Robert Walser : agir sans vouloir

Il n’est jamais trop tôt ni trop tard pour découvrir l’œuvre de Robert Walser qui dans le retrait dans lequel il a vécu n’en a pas moins œuvré à la mutation de la narration qui était en marche en cette première moitié du XXe siècle.
Par rapport à ses prédécesseurs, son esprit critique se déploie particulièrement sur ce qu’avance l’auteur-narrateur-personnage. Car on ne peut guère lire plus d’une page qu’il ne se manifeste par des intrusions dans le récit proprement dit. Et voilà à la fois les partages classiques remis en cause et l’écriture relancée dans sa course à la vérité qui n’est pas celle des faits ou des mots seuls mais de leur entrelacement indéfectible.

par Joël Roussiez

Lire

samedi 30 janvier 2021

Der Nachsommer d’Adalbert Stifter

Dans cette lecture de Nachsommer, le grand roman d’Adalbert Stifter, on découvre comment il ferme en quelque sorte le grand genre pastoral et tire la conséquence d’une telle vision du monde. Si l’homme est exalté par l’harmonie du monde qu’il découvre en tous ses éléments, il accède ainsi à la beauté qui, par retour, lui fait découvrir l’art comme la plus grande des réalisations de l’homme.

par Joël Roussiez

Lire

dimanche 27 décembre 2020

Robert Musil : du lyrisme dans le roman

En poursuivant sa lecture de l’œuvre de Robert Musil, Joël Roussiez remarque en particulier que "le sens du récit plutôt que de se rapporter uniquement aux actions ou aux idées, se porte sur ces tournures dont l’obscurité, voire l’impertinence se rapproche du poétique." Cette plongée au cœur de la "machine romanesque musilienne" ouvre des pistes singulières.

par Joël Roussiez

Lire


|