Pedro Alzuru


Envoyer un message

jeudi 2 juillet 2020

La spiritualité païenne — VII

Ces quatre séminaires, enseignés entre 1980 et 1984, forment une unité spécifique, même si Foucault souligne l’unité de toutes ses enquêtes.

par Pedro Alzuru

Lire

vendredi 1er mai 2020

La spiritualité païenne — V

« Le discours par lequel les faibles prennent le risque de reprocher au fort l’injustice qu’il a commise s’appelle parresia »

par Pedro Alzuru

Lire

mercredi 1er avril 2020

La spiritualité païenne — IV

Pedro Alzuru, philosophe vénézuélien vivant en exil en France depuis un an poursuit la publication de son ouvrage autour des derniers séminaires de Michel Foucault, texte qu’il a écrit directement en français. Dans ce passage il analyse le "connais-toi toi-même" à travers sa postérité dans la pensée épicurienne et stoïcienne.

par Pedro Alzuru

Lire

samedi 29 février 2020

La spiritualité païenne — III

Pedro Alzuru, philosophe vénézuélien vivant en exil en France depuis un an poursuit la publication de son ouvrage autour des derniers séminaires de Michel Foucault, texte qu’il a écrit directement en français. Dans ce passage il revient sur la célèbre formule qui ornait le temple de Delphes : Connais-toi toi-même, une injonction à laquelle il semble que nous n’ayons guère été capables de répondre !

par Pedro Alzuru

Lire

dimanche 2 février 2020

La spiritualité païenne — II

Pedro Alzuru, philosophe vénézuélien vivant en exil en France depuis un an poursuit la publication de son ouvrage autour des derniers séminaires de Michel Foucault, texte qu’il a écrit directement en français. Dans ce passage il se demande comment "à partir des Ier et IIe siècles, on passe de la question de comment aimer les garçons philosophiquement, à la question comment se marier philosophiquement ?"

par Pedro Alzuru

Lire

vendredi 3 janvier 2020

La spiritualité païenne — I

Pedro Alzuru est un philosophe vénézuélien qui vit en exil en France depuis un an. Auteur de nombreux livres, il publie ici son premier ouvrage qu’il a écrit directement en français.

par Pedro Alzuru

Lire