video

mardi 28 novembre 2017

Logiconochronie — XXII

Déprogrammer une œuvre au prétexte qu’elle évoquerait telle chose ou tel événement, ici le massacre des piétons qui déambulaient le 14 juillet sur la Promenade des anglais à Nice, alors qu’elle ne présente que des vagues qui apparaissent à divers moments couvertes de plus ou moins de rouge, est un geste politique qui témoigne d’une phobie très ancienne, inscrite dans le tréfonds de l’âme humaine et dont la figure du serpent témoigne à travers l’histoire des représentations, qu’il faut bien appeler par son nom la peur des images.

par Alix Delmas et Jean-Louis Poitevin

Lire

lundi 27 novembre 2017

FemmesPHOTOgraphes

Quand l’image fixe l’instant, la lumière et la matière sont déjà ailleurs et c’est cet « ailleurs » qui donne la vitalité d’instant au réel. Si le réel disparaît, si le sujet n’est plus, le rapport que l’on entretient avec lui est éternel. »

par Hélène Langlois , Isabelle Gressier et Kim lan Nugyen Thi

Lire

lundi 27 novembre 2017

Dormir, rêver peut-être...

Ces trois vidéos ont été réalisées par Stéphane Mortier dans le cadre de son projet sans fin Quotidien d’atelier, dans les ateliers de Roma Napoli, Greemfeld et Pascal Bourgeois Moine. Le rêve s’y révèle être comme une sorte d’instrument de travail, puisqu’il s’agit, toujours, avec l’art, par l’art, de trouver le passage qui conduit de l’autre côté du monde.

par Jean-Louis Poitevin et Stéphane Mortier

Lire

lundi 30 octobre 2017

Logiconochronie — XXI

Les réflexions qui suivent sont motivées par l’œuvre vidéo d’Alix Delmas, Bloody sea. Il se trouve que cette vidéo ne pourra pas être montrée, bien qu’elle ait été originairement sélectionnée par les commissaires.

par Alix Delmas et Jean-Louis Poitevin

Lire

dimanche 29 octobre 2017

Parfois, je nous sens un peu seuls !

Chan Kai Yuen met une fois encore en scène des hamsters, un couple de boules de poils possiblement amoureux, dans une sorte de cage qui ressemble plutôt à un ring dans lequel, ce couple tranquille se livre à des jeux à caractère sexuel, prémisses d’un acte qui ne sera pas consommé.
Ils se déplacent sur un écran et de cet écran, flux incessant, des corps émergent, humains, jeunes, nombreux en train, eux d’accomplir les gestes multiples de la copulation.

par Chan Kai Yuen et Jean-Louis Poitevin

Lire

dimanche 29 octobre 2017

Ce n’est donc que ÇA !

Ces trois vidéos ont été réalisées par Stéphane Mortier dans le cadre de son projet sans fin Quotidien d’atelier, dans les ateliers de Égide Viloux, Kate van Houten et Martin McNulty. Elles nous conduisent sur de nouvelles pistes de réflexions autour des gestes qui sont ceux de la création.

par Jean-Louis Poitevin et Stéphane Mortier

Lire

vendredi 29 septembre 2017

Scissiparité

De quoi s’agit-il ? De la possibilité d’un engendrement infini des images à partir de leur propre division et de la multiplication de cette division.

par Chan Kai Yuen et Jean-Louis Poitevin

Lire

dimanche 9 juillet 2017

Engendrement

Quotidien d’atelier
un projet et une réalisation de Stéphane Mortier
La série documentaire qui révèle et questionne l’art.

par Jean-Louis Poitevin et Stéphane Mortier

Lire

dimanche 9 juillet 2017

Héliographie

Loin des scientifiques qui photographient les étoiles lointaines dont les grands télescopes ne captent qu’un photon toutes les 20mn, Jean-Gabriel LOPEZ se confronte à notre expérience sensible. Son sujet est notre soleil, l’étoile de référence et il a choisit l’orangerie de l’observatoire de Meudon pour son exposition organisée par la galerie Sitdown dans le cadre du Mois de la Photo Grand Paris.

par Jean-Gabriel Lopez et Martial Verdier

Lire


|