Eros

jeudi 18 juillet 2019

Une femme soldat

« Nous avons des bonheurs d’instant qui ravissent courtement » une femme soldat se le disait au bord du grand fleuve qu’on nomme Volga ;

par Joël Roussiez

Lire

mercredi 28 novembre 2018

Charbon

“These pages will spontaneously combust. Be careful. Charbon burns. Accept me as I am” – Alex Housset
En entrant dans l’intimité de la scène alternative parisienne, CHARBON dresse le portrait d’une nouvelle génération d’artistes : auteurs, photographes, illustrateurs, performeurs, musiciens, poètes.
Kahl Editions, en collaboration avec le collectif Black New Black, a ressemblé pas moins de 50 intervenants, avec un point commun : une singularité créative à Paris.
CHARBON, c’est le premier tome de la collection de livres UNDER. CHARBON, c’est aussi un film réalisé par Elora Thevenet.

par Guillaume de Sardes et Laureline Dargery

Lire

mercredi 28 novembre 2018

Charbon

“These pages will spontaneously combust. Be careful. Charbon burns. Accept me as I am” – Alex Housset

par Guillaume de Sardes et Laureline Dargery

Lire

mercredi 26 septembre 2018

Désir Viscéral

Je suis obsédée par le corps, l’identité féminine et la vulnérabilité de l’être. La sculpture et les installations sont mes modes d’expression privilégiés. Je suggère des histoires violentes, poétiques ou teintées d’un humour grinçant qui nous interrogent sur les désirs et contradictions de la société contemporaine.

par Denise Fréchet

Lire

mercredi 29 août 2018

Note d’introduction sur le colloque Corps, encore…

Ce colloque, intitulé Corps, encore... s’est déroulé les 8, 9 et 10 juin à Roubaix, en marge de l’exposition éponyme.
La manifestation s’est tenue au Non-Lieu, un espace patrimonial, l’ancienne usine Cavrois-Mahieu qui porte la mémoire de la production textile de la ville. Ces rencontres rassemblaient entre autres des artistes, des performeurs, des théoriciens et des chercheurs.

par Olivier Muzellec et Pascale Weber

Lire

samedi 30 juin 2018

Maldoror

"Mon travail photographique s’appuie sur des monuments de la littérature.
J’aime me confronter à ces œuvres qui me bouleversent, elles sont mes empreintes de vie, une contagion d’énergie, elles cristallisent ma pensée.
Je ressens cette nécessité de me greffer sur l’illusion de l’autre."

par Elizabeth Prouvost

Lire

dimanche 28 janvier 2018

Fêtons l’an 2018

Le décor était somptueux et les femmes étaient belles, à la fois discrètes et distinguées.

par William Radet

Lire

dimanche 29 octobre 2017

Pornologia o pornografia

La fantaisie érotique de chacun est multipliée à l’infini.
Une image capturée par une photographie érotique peut devenir une scénographie pour une éventuelle pièce de théâtre, ou bien une publicité pour des collants, sur un quelconque poster dans une rue de Paris

par Faust Cardinali

Lire

dimanche 29 octobre 2017

Parfois, je nous sens un peu seuls !

Chan Kai Yuen met une fois encore en scène des hamsters, un couple de boules de poils possiblement amoureux, dans une sorte de cage qui ressemble plutôt à un ring dans lequel, ce couple tranquille se livre à des jeux à caractère sexuel, prémisses d’un acte qui ne sera pas consommé.
Ils se déplacent sur un écran et de cet écran, flux incessant, des corps émergent, humains, jeunes, nombreux en train, eux d’accomplir les gestes multiples de la copulation.

par Chan Kai Yuen et Jean-Louis Poitevin

Lire

lundi 1er mai 2017

Si loin, si près des plis du corps

L’idée dans le numéro 69 d’un dossier spécial érotique s’est imposée comme une évidence, par facilité, par mauvais esprit, par jeu, par envie de rire, par désir de faire le point sur le désir, par provocation douce, par goût de la liberté, par volonté d’en découdre avec les figures obligées du contrat comme modalité de l’institution du lien, par besoin de comprendre, par plaisir !

par Jean-Louis Poitevin et La rédaction

Lire


|