Jean-Louis Poitevin

Jean-Louis Poitevin rédacteur en chef de TK-21 LaRevue, critique d’art, membre de l’Aica, docteur en philosophie.
Ecrivain, ancien directeur des instituts français de Stuttgart et Insbruck.


Envoyer un message

dimanche 3 octobre 2021

Projet pour une herméneutique globale

Comment à la fois rendre compte d’une réflexion au long cours basée sur plus de dix ans d’expériences réalisées aux quatre coins du monde et sur des œuvres aux aspects les plus divers, en tentant une synthèse qui englobe et permet de déployer cet ensemble en le rendant accessible d’un seul coup d’œil ?

par Jean-Louis Poitevin et Laure Molina

Lire

dimanche 3 octobre 2021

SANS

Un texte, des phrases, un mot qui soudain extrait de son contexte semble à la fois le remplir l’éclater et le propulser dans une autre dimension. Cette dimension soudain prend corps, lentement mais avec force. Des œuvres viennent à l’esprit, des artistes aussi. il s’imposent. et à côté d’eux, des écrivains, des philosophes, d’autres artistes. Ils acceptent de rentrer dans l’aventure. Une exposition donc et des rencontres toutes passionnantes, toutes enregistrées toutes visibles ICI dans les mois à venir. Voilà. C’est tout.

par Aldo Caredda et Jean-Louis Poitevin

Lire

dimanche 3 octobre 2021

Faire des Dieux - Le séminaire I

Pour l’instant, simplement souligner ceci : nous nous trouvons d’entrée de jeu projetés non pas dans la mêlée des débats sur la croyance, la foi et la dimension sociale et sociétale qui est celle dans lesquelles les religions sont aujourd’hui prisonnières, mais dans des zones qui sont à la fois portées par les religions mais repoussées par elles soit dans des marges passant pour secondaires soit dans un noyau passant pour si essentiel que de tenter de le connaître est considéré parfois comme impossible, parfois comme un blasphème, et dans tous les cas, comme ne constituant un enjeu ni majeur ni actuel.

par Jean-Louis Poitevin

Lire

vendredi 30 juillet 2021

Fred Forest & Vilém Flusser

Dans cette interview, Fred Forest discute avec Jean-Louis Poitevin et Martial Verdier de sa relation avec Vilém Flusser, de leur collaboration à travers les années et de l’influence réciproque de leur travail sur la pensée de chacun.

par Fred Forest , Jean-Louis Poitevin et Martial Verdier

Lire

vendredi 30 juillet 2021

Aveuglement théorique et insouciance éthique

Une analyse de l’obstruction volontaire de l’œuvre de Vilèm Flusser de la part des "théoriciens français" de la photographie, originellement publiée dans les Flusser studies.

par Jean-Louis Poitevin

Lire

jeudi 29 juillet 2021

Le Louvre : incarnation de la psyché

Ils se connaissent, se respectent, s’estiment savent reconnaître les qualités du travail de l’autre. Jean-Francis Fernandès et Jean-Christophe Ballot ont accepté que l’on croise leurs images autour d’un « sujet » qu’ils ont photographié chacun à des périodes et sous des angles différents. Ce sujet n’est autre que le Louvre.

par Jean-Christophe Ballot , Jean-Francis Fernandès et Jean-Louis Poitevin

Lire

lundi 31 mai 2021

L’incomplétude des choses

Avec Sur les bords, 9e version... Jean-Christophe Nourisson signe, à Nice, une exposition remarquable qu’il convient de décrypter pour en faire ressortir la substantifique moelle, l’implacable pertinence.

par Jean-Christophe Nourisson et Jean-Louis Poitevin

Lire

lundi 31 mai 2021

Variations chromatiques et borroméennes

Nicole Sottiaux se retrouve à nouveau sur le devant de la scène avec un livre à venir aux éditions lelivredart et pour lequel elle lance une souscription que nous soutenons. En effet, avec ce livre sera proposé en cadeau l’ouvrage que lui a consacré Jean-Louis Poitevin et publié aux éditions TK-21.
Les deux nouvelles séries, qu’elle présente aujourd’hui, Objêtre et Utéron le nœud prolongent et amplifient sa recherche autour des nœuds borroméens, de la gémellité et des ressorts de la psyché que révèle l’insistance des mots à faire remonter de l’oubli des figures complexes qui structurent et la pensée et l’espérance.

par Jean-Louis Poitevin et Nicole Sottiaux

Lire

lundi 31 mai 2021

La mort, le mort, la vie

Les peintres Wolfgang Seierl et Jean-Marc Brunet ont été réunis par la galerie Akié Arichi autour d’un thème reliant des mots d’une actualité incessante : la mort, le mort, la vie. Le premier manifeste le trouble qu’il y a d’être au monde entre lumière et désert, le second la puissance de résistance vibratile de signes-branches saisis à l’instant de l’hésitation entre extase et déclin.

par Jean-Louis Poitevin , Jean-Marc Brunet et Wolfgang Seierl

Lire


|