Cerveau

Élément central du fonctionnement vital et psychique, le cerveau est chez l’homme l’organe sans lequel la relation entre corps et monde, pensée et affectivité, serait impossible. Il a en particulier la capacité d’établir un codage commun entre ses deux hémisphères comme d’établir une interface entre ce qui constitue la réalité matérielle et les possibilités de la comprendre.

Élément principal du système nerveux central, le cerveau est constitué en particulier de deux hémisphères au fonctionnement relativement spécialisé et des éléments qui les relient et les prolongent, d’un système limbique hérité des mammifères primitifs et d’un tronc cérébral. Composé d’environ 100 milliards de neurones, il est, selon la formule de Jean-Pierre Changeux, « un système auto-organisé “ouvert” et “motivé”, producteur de représentations qu’il projette sur le monde extérieur ».
Courant électrique et composés chimiques en assurent le bon fonctionnement. Ils permettent la réversibilité du passage des « informations » entre ce qui est reçu du « dehors » et ce qui est construit au « dedans ». La faculté majeure du cerveau est de simuler le monde extérieur. Il le fait le plus souvent en vue de permettre à l’individu qu’il constitue d’agir sur le monde ou du moins de s’y maintenir vivant. Cela implique, à chaque moment et selon les situations, que soient activés des ensembles de neurones souvent éloignés les uns des autres dans l’espace matériel que constitue le cerveau.
Si, d’après Alain Berthoz et comme l’a montré Llinas, « l’origine de la pensée réside dans la nécessité de bouger, dans le mouvement », on peut aussi dire avec lui que la puissance propre du cerveau semble bien être la simplexité, cette faculté de transformer des ensembles complexes de données et d’informations liées à des situations souvent nouvelles par des réponses simples.

lundi 2 décembre 2019

De mailles en fils

Mon univers artistique est un témoignage sur l’impermanence en général et celle de la condition humaine en particulier. Pour cela j’utilise divers médiums parfois mixés afin d’initier un travail sur la matière, le processus de fabrication, le sens et le mode de représentation.

par Joëlle Bondil

Lire

lundi 2 décembre 2019

Joy Party

(le bonheur) Performance musicalo-visuelle en pleine croissance de Virginie Rochetti & Paul Brousseau.
Contre la morosité ambiante, pour une décroissance exponentielle, le duo Paul & Virginie nous emmène dans une sarabande d’images et sons bricolés et rythmés.

par Paul Brousseau et Virginie Rochetti

Lire

lundi 2 décembre 2019

Voyeurisme à l’œuvre

J’ai retenu le film de Hitchcock « Psychose » tourné en 1960 en raison de sa notoriété bien sûr et de la riche documentation textuelle et visuelle dont il a fait l’objet, mais surtout pour l’emprunt de deux tableaux anciens, l’un du Titien Vénus à la fourrure, l’autre de Willem Meyris Suzanne et les vieillards, thème célébrissime à travers les siècles qui a permis aux peintres anciens de transgresser la censure du nu et qui m’a conduit à proposer un projet sur ce thème de « Le voyeurisme à l’œuvre » extrait du film Psycho en écho à ma propre recherche photographique argentique noir et blanc sur le thème iconographique de Suzanne.

par Gaëtan Viaris de Lesegno et Lydie Decobert

Lire

lundi 2 décembre 2019

Profession de foi

Cinq extraits du livre Profession de foi de Jacques Cauda qui vient d’être publié par les éditions Tinbad.

par Jacques Cauda

Lire

mardi 29 octobre 2019

Martial Verdier

Femmes Sauvages en 100 secondes et 1000 images

par Martial Verdier

Lire

mardi 29 octobre 2019

Gaëtan Viaris de Lesegno

Dans mon travail actuel sur "le voyeurisme à l’œuvre", j’ai retenu Psychose de Gus Van Sant de 1998.

par Gaëtan Viaris de Lesegno

Lire

samedi 3 août 2019

Zaven Paré - Les machines humaines

Serions-nous face à la création d’un mythe ? Dans le regard de l’artiste, dans sa sensibilité, le statut de l’humain est sans cesse mis en mouvement, renouvelé.
Zaven Paré deux entretiens d’avril 2018

par Martial Verdier , Virginie Rochetti et Zaven Paré

Lire

vendredi 2 août 2019

Entretien avec José-Alain Sahel, Image et visible

Nous nous nous sommes entretenus sur l’image, et dans cet entretien, il nous en livre une approche à la fois dynamique et évolutive, montrant qu’en un sens quelque chose comme une image du genre photographie ou peinture n’existe pas pour le cerveau. L’image est un artifice que l’homme construit pour se représenter le monde dit-il en substance.

par Hervé Bernard et Jean-Louis Poitevin

Lire


|