Cerveau

Élément central du fonctionnement vital et psychique, le cerveau est chez l’homme l’organe sans lequel la relation entre corps et monde, pensée et affectivité, serait impossible. Il a en particulier la capacité d’établir un codage commun entre ses deux hémisphères comme d’établir une interface entre ce qui constitue la réalité matérielle et les possibilités de la comprendre.

Élément principal du système nerveux central, le cerveau est constitué en particulier de deux hémisphères au fonctionnement relativement spécialisé et des éléments qui les relient et les prolongent, d’un système limbique hérité des mammifères primitifs et d’un tronc cérébral. Composé d’environ 100 milliards de neurones, il est, selon la formule de Jean-Pierre Changeux, « un système auto-organisé “ouvert” et “motivé”, producteur de représentations qu’il projette sur le monde extérieur ».
Courant électrique et composés chimiques en assurent le bon fonctionnement. Ils permettent la réversibilité du passage des « informations » entre ce qui est reçu du « dehors » et ce qui est construit au « dedans ». La faculté majeure du cerveau est de simuler le monde extérieur. Il le fait le plus souvent en vue de permettre à l’individu qu’il constitue d’agir sur le monde ou du moins de s’y maintenir vivant. Cela implique, à chaque moment et selon les situations, que soient activés des ensembles de neurones souvent éloignés les uns des autres dans l’espace matériel que constitue le cerveau.
Si, d’après Alain Berthoz et comme l’a montré Llinas, « l’origine de la pensée réside dans la nécessité de bouger, dans le mouvement », on peut aussi dire avec lui que la puissance propre du cerveau semble bien être la simplexité, cette faculté de transformer des ensembles complexes de données et d’informations liées à des situations souvent nouvelles par des réponses simples.

jeudi 2 février 2017

Infini dispersé

Enrico Di Nardo est chercheur en physique appliquée au cerveau et il travaille sur la mémoire. Enrico Di Nardo est photographe orienté mystère par saisie plastique de tensions palpables non dicibles.

par Enrico Di Nardo et Jean-Louis Poitevin

en savoir plus

mardi 6 décembre 2016

Double vue

Bomarzo, texte de Gilles Polizzi, photographies de François Sagnes, est un livre (Créaphis Éditions) dont on peut dire qu’il nous permet de faire de manière indirectement directe une expérience de double vue, comme si la doublure et la vue s’étaient données rendez-vous devant nous dans ces pages pour une rencontre inédite dont nous sommes et les auteurs et les otages. Le Jardin de Bomarzo, L’Approche Photographique de et par François Sagnes poursuit cette réflexion sur image, paysage et jardin.

par François Sagnes , Gilles Polizzi et Jean-Louis Poitevin

en savoir plus

mardi 6 décembre 2016

In illo tempore non suspecto

Stéphanie Raimondi poursuit sa quête de formes plastiques conçues comme des échos prospectifs au bruit sourd mais insistant que font en elles des œuvres littéraires. Membre du groupe Frame, elle inscrit sa démarche dans un projet à long terme qui plus que questionner, affirme que la pratique artistique aujourd’hui est un processus à entrées multiples et à sorties tout aussi multiples et que si bien sûr les œuvres importent, le déploiement de formes et d’idées importe plus encore.

par Stéphanie Raimondi

en savoir plus

dimanche 6 novembre 2016

L’ombre translucide du conatus

En mars de cette année, lors de la vingtième biennale de Sydney, Australie, « The future is already there, it’s just not evenly ditributed », l’artiste coréenne Lee Bul a présenté sur cocktatoo island une installation gigantesque dans le bâtiment vide d’une ancienne usine.

par Jean-Louis Poitevin et Lee Bul

en savoir plus

samedi 1er octobre 2016

Légèreté et envol

Aujourd’hui, il faut saisir une occasion qui se présente rarement d’écrire sur le travail d’un artiste qui est aussi un ami et un collaborateur actif de TK-21 LaRevue, envoyant depuis New York des textes d’une rare intelligence sur ses propres réflexions comme sur des expositions ou le travail d’autres artistes.
TK-21 LaRevue a ainsi publié ( n°58, 59, 60/61) en avant première le texte qui compose l’ouvrage paru à l’occasion de l’exposition que Jaewook Lee a réalisée cet été à Séoul à One wall art space.

par Jean-Louis Poitevin

en savoir plus

Saturday 1 October 2016

Horizon

L’exposition en cours actuellement à Bruxelles s’intitule Horizon comme le livre de plus de cent images qui l’accompagne. Nous remercions la galerie Roberto Polo de nous autoriser à publier le texte d’Alison Nordström qui accompagne ce livre ainsi qu’un choix d’images que nous avons fait.

by Alison Nordström et Bert Danckaert

en savoir plus

samedi 1er octobre 2016

L’atelier des fées de Platon

Les fées de Platon effectuent des allers-retours, de la caverne à l’éther, elles ont l’élixir pour transformer la substance des choses, des êtres. S’extraire de notre contraignante condition sensible et terrestre n’est pas chose aisée. Se distancer d’un sol lourd, c’est penser aux nuages tout en détricotant la pesanteur.

par Laëtitia Bischoff

en savoir plus

samedi 6 août 2016

Logiconochronie XI

Au musée de Daejeon, en Corée, une exposition intitulée Cosmos tente de faire une sorte de point sur les éventuelles promesses que la recherche et l’application des technologies nous auraient faites directement ou indirectement.

par Jean-Louis Poitevin

en savoir plus

Saturday 6 August 2016

Unseen

The magic of seeing the unseen.

by Jung A Kim et Professor Walter Bergmoser

en savoir plus

samedi 6 août 2016

Jeanne Susplugas

Entretien réalisé à propos des expositions personnelles de Jeanne Susplugas à la Wild Project Gallery (janvier-février 2016) et à la galerie Iragui à Moscou (février-mars 2016).

par Hélène Leray et Jeanne Susplugas

en savoir plus


|