2010-2011
"Petite anatomie de l’image"

Hans Bellmer, Unica Zürn, Georges Bloess, Jeff Wall, Italo Calvino, Rem Koolhaas

Octobre 2010 Juin 2011

I. Petite anatomie de l’image de Hans Bellmer, par Jean-Louis Poitevin, 5 octobre

II. Petite anatomie de l’image de Hans Bellmer, par Jean-Louis Poitevin, 9 novembre

III. Petite anatomie de l’image de Hans Bellmer, par Jean-Louis Poitevin, Unica Zürn/Hans Bellmer, par Georges Bloess, 7 décembre

IV. Entre pittoresque et photoresque : quelques réflexions sur le rôle de l’image dans le livre d’artiste Jardins d’amis : Randonnées de Caroline Bittermann présenté par Daniela Goeller, 11 janvier

V. Jeff Wall – L’image comme transgression de l’image – Jens Emil Sennewald

VI. Genèse de la vision à partir de Spirale, une nouvelle d’Italo Calvino, par Jean-Louis Poitevin, 1 mars

VII. Genèse de la vision II à partir de Spirale, une nouvelle d’Italo Calvino (Hervé Bernard : images inspirées de Spirale Olivier Perrot : « Dessus Devant Derrière, trois majuscules pour le D3 » Martial Verdier : "Les Monstres"

VIII. Martial Verdier présentation-projection de "Puisses-tu vivre une époque intéressante" (Fukushima sur Loire) introduction de Daniela Goeller

IX. Prolégomènes à une esthétique de la post-histoire à partir d’une lecture de Junkspace de Rem Koolhaas (Éditions Payot, 2010), par Jean-Louis Poitevin, 7 juin

mardi 7 juin 2011

IX - Une lecture de Junkspace de Rem Koolhaas…

Les images sont sans aucun doute le vecteur privilégié permettant de mieux comprendre ce qui s’est produit au cours du XXe siècle et qui prend le nom de post-histoire. C’est un changement de paradigme, ou si l’on veut, c’est une mutation complète des bases sur lesquelles la pensée s’est établie depuis trois mille ans qui est en train de se produire sous nos yeux et avec nous, en nous.

par Jean-Louis Poitevin

en savoir plus

mardi 7 décembre 2010

III - Unica Zürn

Intervention de Georges Bloess au séminaire ±i, le mardi 7 décembre 2010, Unica Zürn et Hans Bellmer.

par Georges Bloess

en savoir plus

mardi 7 décembre 2010

III - Hans Bellmer

Ce court essai en trois parties signé Hans Bellmer est une véritable mine d’or. Publié la première fois en 1957 au Terrain vague, ce livre s’intitulait La petite anatomie de l’inconscient physique. L’écart entre ces deux titres constitue le champ d’investigation de ce texte. Il s’agit en effet pour Hans Bellmer de tenter de déterminer avec la plus grande honnêteté possible les mécanismes physiologiques et psychiques qui président en nous à la formation d’images. L’intérêt de ce texte, c’est de nous faire pénétrer dans un champ le plus souvent occulté, celui d’une approche dynamique des images ou plus exactement celui d’une conception de l’image comme moment d’un processus complexe et infini lié aux divers processus qui constituent le vivant et lui permettent d’exister.

par Jean-Louis Poitevin

en savoir plus

mardi 9 novembre 2010

II - Hans Bellmer

Le court essai en trois partie signé Hans Bellmer est une véritable mine d’or. Publié la première fois en 1957 au Terrain vague, ce livre s’intitulait La petite anatomie de l’inconscient physique. L’écart entre ces deux titres constitue le champ d’investigation de ce texte. Il s’agit en effet pour Hans Bellmer de tenter de déterminer avec la plus grande honnêteté possible les mécanismes physiologiques et psychiques qui président en nous à la formation d’images. L’intérêt de ce texte, c’est de nous faire pénétrer dans un champ le plus souvent occulté, celui d’une approche dynamique des images ou plus exactement celui d’une conception de l’image comme moment d’un processus complexe et infini lié aux divers processus qui constituent le vivant et lui permettent d’exister.

par Jean-Louis Poitevin

en savoir plus

mardi 5 octobre 2010

I - Hans Bellmer

Le court essai en trois partie signé Hans Bellmer est une véritable mine d’or. Publié la première fois en 1957 au Terrain vague, ce livre s’intitulait La petite anatomie de l’inconscient physique. L’écart entre ces deux titres constitue le champ d’investigation de ce texte. Il s’agit en effet pour Hans Bellmer de tenter de déterminer avec la plus grande honnêteté possible les mécanismes physiologiques et psychiques qui président en nous à la formation d’images.
L’intérêt de ce texte, c’est de nous faire pénétrer dans un champ le plus souvent occulté, celui d’une approche dynamique des images ou plus exactement celui d’une conception de l’image comme moment d’un processus complexe et infini lié aux divers processus qui constituent le vivant et lui permettent d’exister.

par Jean-Louis Poitevin

en savoir plus