Marie Barbuscia


Envoyer un message

dimanche 27 février 2022

De l’incertitude qui vient des rêves

Dans son œuvre « De l’incertitude qui vient des rêves », Estefanía Peñafiel Loaiza fait échos aussi bien au prologue cinématographique du Chien Andalou (1929) par Buñuel et Dali qu’à l’essai éponyme de Roger Caillois rédigé en 1983.

par Marie Barbuscia

Lire

vendredi 31 décembre 2021

L’œil supplicié

Une analyse de la résurgence des mutilations polyphémiques et œdipiennes dans les productions audiovisuelles sciences-fictives associée à l’œil supplicié pour en libérer "l’intimement authentique du politique ".

par Hervé Bernard , Jérôme Bloch et Marie Barbuscia

Lire

vendredi 31 décembre 2021

Détournages : Première de la revue Affixe

Affixe est une revue littéraire, sans restriction de genre : récit de fiction ou documentaire, poésie, théâtre, pensées…qui nous livre par cette lecture un travail sur le détournement.

par Elie Petit , Hervé Bernard et Marie Barbuscia

Lire

dimanche 27 décembre 2020

Nom de code / Lieu codé

Quand la salle des attentes peut désormais être n’importe où, dans le rayon d’action des relais nécessaires pour être bien capté, qui formule ce message désormais universel ?

par Marie Barbuscia et Noam Assayag

Lire

vendredi 1er mai 2020

Ex-tension des frontières : le parasite en nous

Ce texte de Marie Barbuscia est une note d’intention rédigée dans le cadre d’un projet d’exposition et de performance à l’occasion de la 18e édition de la Nuit Blanche OFF qui aura lieu dans la nuit du samedi 3 au 4 octobre 2020 et permettra la mise en question des termes de frontières, marges et confins.

par Marie Barbuscia

Lire