portrait

jeudi 29 juillet 2021

Saisir le flux flou de l’être

Le projet d’ un voyage en mai 2020 à Rome – projet compromis par la fermeture des frontières à cause de la Covid-19 – a présidé à mon achat d’un nouvel appareil à développement instantané, le Fuji Instax Wide. Les images obtenues mesurent 8 x 8 cm sans la marge et sont de format carré.

par Yannick Vigouroux

Lire

jeudi 29 juillet 2021

Monsieur H

Monsieur H est un personnage curieux
Monsieur H est un curieux personnage
Monsieur H mire à mort murs enjoliveurs
Monsieur H est né sur une plage blanche
Monsieur H dit Oh un coquillage
Monsieur H est un dandy discret

par Françoise Lambert

Lire

mercredi 30 septembre 2020

L’invention du visage

L’installation No tears in the loss landscape de Thomas Depas présentée actuellement au 46 Digital du Centre Wallonie-Bruxelles est composée d’images associées à un dispositif.

par Dominique Moulon

Lire

samedi 29 février 2020

Logiconochronie — XLV

Nous poursuivons ici notre réflexion sur les images aujourd’hui, leurs significations , leur présence dans nos vies. L’enjeu est, à travers l’histoire humaine, de tenter de suivre les différents aspects qu’ont pu prendre les images afin de mieux comprendre ce qu’il en est de notre situation actuelle. Ce texte fait suite au premier moment paru dans la Logiconochronie XXXXI. L’enjeu, ici est de comprendre ce qui s’est joué dans la région du Fayoum autour de ces images mettant en scène des portraits de défunts.

par Jean-Louis Poitevin

Lire

dimanche 2 février 2020

Visages de sans-abris

La plupart de mon travail, en tant que photographe, est lié à des individus qui ont souffert de traumatismes dans leur vie.

par Jeffrey Wolin

Lire

dimanche 2 février 2020

Faces of Homelessness

As a photographer, much of my work deals with individuals who have experienced trauma in their lives.

par Jeffrey Wolin

Lire

samedi 28 septembre 2019

Peut-on parler de "Photo Brut" ?

Dans cet article paru dans la revue de l’Académie des Beaux Arts, Bernard Perrine s’interroge sur l’existence d’une photographie brute.

par Bernard Perrine

Lire

dimanche 26 mai 2019

Les Ambassadeurs

Est-ce la photo qui s’efface ou le corps qui se désempreinte
à force de regards ?

par Anne Sultan et Martial Verdier

Lire

dimanche 26 mai 2019

Comme un désastre ou presque

Avec Captures, sa première monographie publiée aux éditions LOCO, Alix Delmas produit une nouvelle œuvre, parce que ce n’est pas seulement une traversée de son histoire artistique, un portrait aussi bien intime qu’extime mais la mise en forme d’une réflexion sur les possibles qu’elle met en scène.

par Jean-Louis Poitevin

Lire

lundi 31 décembre 2018

Imparfait et absentement

L’un des fantasmes les plus tenaces relatifs à la photographie s’inscrit et prolifère dès sa « naissance » dans l’usage massif et présenté comme salvateur d’un registre métaphorique d’une précision clinique incisive, celui de la capture par l’image de l’être même de ce qui ou de celui qui est photographié.

par Jean-Louis Poitevin et Martial Verdier

Lire


|