portrait

samedi 29 février 2020

Logiconochronie — XLV

Nous poursuivons ici notre réflexion sur les images aujourd’hui, leurs significations , leur présence dans nos vies. L’enjeu est, à travers l’histoire humaine, de tenter de suivre les différents aspects qu’ont pu prendre les images afin de mieux comprendre ce qu’il en est de notre situation actuelle. Ce texte fait suite au premier moment paru dans la Logiconochronie XXXXI. L’enjeu, ici est de comprendre ce qui s’est joué dans la région du Fayoum autour de ces images mettant en scène des portraits de défunts.

par Jean-Louis Poitevin

Lire

dimanche 2 février 2020

Visages de sans-abris

La plupart de mon travail, en tant que photographe, est lié à des individus qui ont souffert de traumatismes dans leur vie.

par Jeffrey Wolin

Lire

dimanche 2 février 2020

Faces of Homelessness

As a photographer, much of my work deals with individuals who have experienced trauma in their lives.

par Jeffrey Wolin

Lire

samedi 28 septembre 2019

Peut-on parler de "Photo Brut" ?

Dans cet article paru dans la revue de l’Académie des Beaux Arts, Bernard Perrine s’interroge sur l’existence d’une photographie brute.

par Bernard Perrine

Lire

dimanche 26 mai 2019

Les Ambassadeurs

Est-ce la photo qui s’efface ou le corps qui se désempreinte
à force de regards ?

par Anne Sultan et Martial Verdier

Lire

dimanche 26 mai 2019

Comme un désastre ou presque

Avec Captures, sa première monographie publiée aux éditions LOCO, Alix Delmas produit une nouvelle œuvre, parce que ce n’est pas seulement une traversée de son histoire artistique, un portrait aussi bien intime qu’extime mais la mise en forme d’une réflexion sur les possibles qu’elle met en scène.

par Jean-Louis Poitevin

Lire

lundi 31 décembre 2018

Imparfait et absentement

L’un des fantasmes les plus tenaces relatifs à la photographie s’inscrit et prolifère dès sa « naissance » dans l’usage massif et présenté comme salvateur d’un registre métaphorique d’une précision clinique incisive, celui de la capture par l’image de l’être même de ce qui ou de celui qui est photographié.

par Jean-Louis Poitevin et Martial Verdier

Lire

lundi 26 février 2018

L’envers et le souvenir

La photographie iranienne continue de venir jusqu’à nous. C’est le travail de Katayoun Karami que nous présentons, une femme dont le travail résonne avec l’actualité puisque c’est autour du port du foulard que se plie ce travail à l’inventivité efficace et poétique. Cette présentation se fait grâce à une proposition de Anahita Ghabaian, directrice de la Silk Road Gallery (Téhéran) avec qui l’on a en vue une exploration systématique de cette scène pour nous inconnue.

par Jean-Louis Poitevin

Lire

dimanche 28 janvier 2018

L’autre face

Ces trois vidéos ont été réalisées par Stéphane Mortier dans le cadre de son projet sans fin Quotidien d’atelier, dans les ateliers de Christophe Baltimore, Olivier Kervern, Sébastien Le Guen et Roberto Cont.

par Jean-Louis Poitevin et Stéphane Mortier

Lire

lundi 27 novembre 2017

FemmesPHOTOgraphes

Quand l’image fixe l’instant, la lumière et la matière sont déjà ailleurs et c’est cet « ailleurs » qui donne la vitalité d’instant au réel. Si le réel disparaît, si le sujet n’est plus, le rapport que l’on entretient avec lui est éternel. »

par Hélène Langlois , Isabelle Gressier et Kim lan Nugyen Thi

Lire


|