portrait

dimanche 31 juillet 2022

Tout le monde on part

Nous parlons et pensons que parlant nous disons et que disant nous signifions à un interlocuteur quelque chose qui importe aussi bien au locuteur qu’à l’auditeur. C’est du moins ce que le régime de croyance relatif à la langue et à son usage, nous a induit à penser, c’est-à-dire à croire et cela depuis des millénaires. Et nous y croyons parce que l’évidence est trop forte, trop implacable, trop « évidente ». Et que se lever contre elle nous apparaît aussitôt impossible. Encore faudrait-il en avoir l’idée et l’envie. Or de cela, une telle idée, une telle envie, il n’y a pas.

par Patrick Dekeyser

Lire

vendredi 1er juillet 2022

Il faut travailler

Il faut travailler mais aussi savoir dire… NON !

par Patrick Dekeyser

Lire

lundi 30 mai 2022

Le babillement d’un bébé

Miracle de la voix, miracle de la parole, miracle de l’étonnement, miracle de l’émotion et dans le creuset de la pensée s’étire comme l’ombre d’une chose essentielle approchée, frôlée et sans que personne n’ai rien fait pour ou contre, mise de côté, écartée, occultée repoussée et finalement oubliée.

par Patrick Dekeyser

Lire

jeudi 29 juillet 2021

Saisir le flux flou de l’être

Le projet d’ un voyage en mai 2020 à Rome – projet compromis par la fermeture des frontières à cause de la Covid-19 – a présidé à mon achat d’un nouvel appareil à développement instantané, le Fuji Instax Wide. Les images obtenues mesurent 8 x 8 cm sans la marge et sont de format carré.

par Yannick Vigouroux

Lire

jeudi 29 juillet 2021

Monsieur H

Monsieur H est un personnage curieux
Monsieur H est un curieux personnage
Monsieur H mire à mort murs enjoliveurs
Monsieur H est né sur une plage blanche
Monsieur H dit Oh un coquillage
Monsieur H est un dandy discret

par Françoise Lambert

Lire

mercredi 30 septembre 2020

L’invention du visage

L’installation No tears in the loss landscape de Thomas Depas présentée actuellement au 46 Digital du Centre Wallonie-Bruxelles est composée d’images associées à un dispositif.

par Dominique Moulon

Lire

samedi 29 février 2020

Logiconochronie — XLV

Nous poursuivons ici notre réflexion sur les images aujourd’hui, leurs significations , leur présence dans nos vies. L’enjeu est, à travers l’histoire humaine, de tenter de suivre les différents aspects qu’ont pu prendre les images afin de mieux comprendre ce qu’il en est de notre situation actuelle. Ce texte fait suite au premier moment paru dans la Logiconochronie XXXXI. L’enjeu, ici est de comprendre ce qui s’est joué dans la région du Fayoum autour de ces images mettant en scène des portraits de défunts.

par Jean-Louis Poitevin

Lire

dimanche 2 février 2020

Visages de sans-abris

La plupart de mon travail, en tant que photographe, est lié à des individus qui ont souffert de traumatismes dans leur vie.

par Jeffrey Wolin

Lire


|