Plasticien, Écrire avec les yeux est mon métier. J’associe la photo, le film, la sculpture et l’écriture et une recherche sur l’image. Je ne reproduis pas le réel, j’essaye de révéler des points de vue.

En 2017, j’ai réalisé pour le festival d’art contemporain Les Jours de Lumière une installation intitulée Clôturer à perdre la raison. Deux de mes courts-métrages ont été primés au Deauville Green Award FilmFestival 2016. Le court-métrage Empreintes est entré dans les collections du Forum des Images et a été présenté au ShortFilm Corner 2015 du Festival du Film de Cannes. Mes photos sont présentes dans les collections de plusieurs musées français et ont été exposées et publiées en Europe.

Écrire avec les yeux c’est aussi analyser l’image, parler de l’œil, de l’interprétation culturelle sans omettre le rôle de la technique. Formateur-conférencier, auteur de Regard sur l’image, un essai illustré de peintures, d’icônes et de photographies. Cet essai préfacé par Peter Knapp (ancien directeur artistique de Elle, photographe de mode et enseignant à l’école Penninghem) a été présenté dans le cadre de la Journée Mondiale de la Couleur 2017 organisée par le CFC à la BNF et a obtenu le Prix de l’Académie de la Couleur 2016 et est présent dans les médiathèques de centres d’arts et de nombreuses écoles et universités.

Membre du comité de rédaction de TK-21 LaRevue


Envoyer un message

vendredi 2 août 2019

Vincent Debiais, du fantasme (et) de la présence

TK-21 LaRevue a pour ambition d’être un lieu de réflexion sur le statut des images aujourd’hui. Et, en effet, quoi de mieux pour les approcher et les comprendre, ces images d’aujourd’hui, que de faire un retour arrière, aujourd’hui vers le Moyen Âge, surtout lorsqu’il est présenté avec la maestria et la précision d’un de ses meilleurs connaisseurs.

par Hervé Bernard et Jean-Louis Poitevin

Lire

vendredi 2 août 2019

Gilles Clément

Il nous semble naturel de vous avertir. Vous venez de si loin, votre voyage est si long. Vous pourriez accuser un retard sidéral quoique légitime ; il se pourrait qu’en lieu et place de notre civilisation vous ne trouviez que des ruines et des ossements. Par avance nous nous excusons de ce dérangement et souhaitons que l’odeur de la putréfaction ait disparu.

par Hervé Bernard et Jean-Louis Poitevin

Lire

vendredi 2 août 2019

Algorithmes et fabrication des images

L’entretien que nous a accordé Frédéric Guichard, directeur scientifique de DXO, s’ouvre sur une approche des algorithmes, un mode de calcul qui se trouve aujourd’hui au cœur de toutes nos pratiques et en particulier de notre production quotidienne d’images et de leur partage.

par Hervé Bernard et Jean-Louis Poitevin

Lire

vendredi 2 août 2019

Les portes de l’envers du temps

Park Seo-Bo est l’un des artistes majeurs de la scène coréenne actuelle. Il a traversé les périodes difficiles puis fastes de l’histoire de la Corée moderne en transformant un geste en une source infinie de production poétique.

par Hervé Bernard et Jean-Louis Poitevin

Lire

vendredi 2 août 2019

Entretien avec José-Alain Sahel, Image et visible

Nous nous nous sommes entretenus sur l’image, et dans cet entretien, il nous en livre une approche à la fois dynamique et évolutive, montrant qu’en un sens quelque chose comme une image du genre photographie ou peinture n’existe pas pour le cerveau. L’image est un artifice que l’homme construit pour se représenter le monde dit-il en substance.

par Hervé Bernard et Jean-Louis Poitevin

Lire

dimanche 26 mai 2019

Ils parlent de batailles....

En prélude au débat Alexander Kluge — Jean-Yves Jouannais à la Maison Heinrich Heine à Paris le 29 septembre 2018, Alexander Kluge a souhaité s’entretenir avec l’écrivain français Jean-Yves Jouannais autour de MOAB, son dernier livre qui venait de paraître. Ils ont partagé leur intérêt pour les batailles, les lieux où elles se passent et les micro-événements qui les tissent, plus essentiels à la pensée et à la vie que les victoires ou les défaites, comme l’avait déjà parfaitement compris le Stendhal de La chartreuse de Parme qui décrivit Waterloo vu à travers la seule expérience du jeune Fabrice Del Dongo.

par Hervé Bernard et Jean-Louis Poitevin

Lire

dimanche 26 mai 2019

Des bestiaires qui disent rarement leur nom...

Source d’inspiration sans fin par sa proximité et sa différence avec l’homme, l’animal a de tout temps fasciné les artistes comme en témoignent les premières représentations artistiques de l’humanité. Dans cet article Bernard Perrine construit un inventaire des bestiaires qui peuplent l’histoire de la photographie.

par Bernard Perrine et Hervé Bernard

Lire

lundi 25 février 2019

Concerto sans fin...

Dans la dernière partie de l’entretien que nous a accordé Alexander Kluge à l’automne, c’est à une approche plus précise de la signification du mot sentiment qui donne le titre à son aventure littéraire hors norme intitulée Chronique des sentiments, dont P.O.L. publie le deuxième volume (d’autres sont à suivre...), qu’il nous convie.

par Hervé Bernard et Jean-Louis Poitevin

Lire


|