abstraction

dimanche 2 avril 2017

Silvère n’est pas danseur et il ne peint pas d’huîtres

La troisième exposition de Silvère Jarrosson à la Galerie Hors-Champs présente les nouvelles recherches picturales nées de son univers déjà bien affirmé. Les formes abstraites, minérales et reptiliennes, célestes et granuleuses, poursuivent leur évolution par une multitude de variations, de nuances, qui se révèlent comme un prolongement de ses dernières séries, comme un même corps en devenir.

par Pauline Zimer et Silvère Jarrosson

en savoir plus

mardi 6 décembre 2016

À la recherche du signe vide

Kim Yong-Ik est une figure majeure de l’art contemporain coréen, un peu plus jeune que les fondateurs du mouvement Dansaekhwa (voir l’article Kiss me deadly, Simon Morley in conversation with Lee Joon, Numéro 48-49) mais remarqué par Park Seo-Bo (voir Les portes de l’envers du temps entretien avec Park Seo-Bo, Numéro 40) et qui sera membre de cet autre mouvement, Minjung, (people’s art) né de la répression de 1980 à Gwangju qui avait fait des centaines de morts officiels et des milliers de morts officieux.

par Kim Yong-Ik

en savoir plus

samedi 5 novembre 2016

Rubans blancs sur tapis vert

Benoît Decron, Conservateur en chef du musée Soulages de Rodez, Directeur des musées du Grand-Rodez, nous fait l’honneur d’accepter de publier un extrait d’un texte qu’il a consacré au sculpteur Nicolas Sanhes lors de son exposition à Rodez cet été. En ce moment Nicolas Sanhes expose dessins et sculptures à la galerie Pierre-Alain Challier.

par Benoît Decron et Nicolas Sanhes

en savoir plus

samedi 6 août 2016

Dessins espace-temps

Les séries de Sascha Nordmeyer présentées par la Galerie Gratadou-Intuiti sont-elles des dessins ?


par Pascale Geoffrois et Sascha Nordmeyer

en savoir plus

mercredi 23 septembre 2015

A to Z

Œuvres scopiques, qui tapent dans l’œil, libres, qui interagissent avec le spectateur, art si dynamique et abstractions jaillissantes.

par Laurent Boudier

en savoir plus

dimanche 24 mai 2015

Peau piquetée

Les matrices métalliques, givrantes ou pas, qui ont servi à Clément Borderie pour la majeure partie des œuvres qu’il réalise depuis près de trente ans, sont encore pour la plupart conservées dans le jardin de l’hôpital Charles Foix, à Villejuif. Précision de taille : le jardin est celui de l’aile gériatrique. Ici, les toiles sont déposées quelques mois, plusieurs saisons ou années. Les patients invisibles derrière les fenêtres peuvent-ils constater heure après heure, jour après jour, les infinies variations colorées qui attaquent les toiles blanches ?

par Camille Paulhan

en savoir plus


|