Silvère Jarrosson

Silvère Jarrosson est un artiste plasticien, né à Paris en 1993. Diplômé de l’École de danse de l’Opéra national de Paris, il est contraint d’arrêter la danse en 2011 suite à une blessure. Il part alors pour de longues marches solitaires dans les déserts (le Gobi, l’Atacama) et les forêts (Amazonie, Célèbes) avant d’entreprendre un master en biologie. En peignant, il adopte un style pictural inspiré par la danse, le monde vivant et ce qui les relie.


Envoyer un message

jeudi 2 juillet 2020

L’artiste endormi

Peintre, Silvère Jarrosson a commencé à écrire des textes inspirés relatifs à la pratique de la peinture, dans lesquels il déploie des réflexions dépassant les enjeux techniques ou esthétiques pour aborder des rivages dans lesquels des résonances se font entendre qui mettent en scène des secrets trop souvent occultés. L’écriture, ici, sert de moyen de révélation de certains aspects des mystères dont la peinture est porteuse.

par Silvère Jarrosson

Lire

vendredi 1er novembre 2019

Silvère Jarrosson

100 sans sens ou avec, cette relecture d’une scène d’amour ainsi que l’interaction entre figuration et abstraction nous situe tout à fait dans cette ambiguïté entre la possibilité de trouver un sens tout comme le risque de le perdre.

par Silvère Jarrosson

Lire

lundi 18 décembre 2017

Un peintre abstrait à l’époque du 3.0

Silvère Jarrosson est entré en peinture pour répondre à un appel impérieux qui s’est manifesté à lui à travers un : « c’est cela que je veux faire ! », alors qu’il découvrait le travail pictural d’un ami. Quoi, cela ? La peinture !

par Jean-Louis Poitevin et Silvère Jarrosson

Lire

dimanche 2 avril 2017

Silvère n’est pas danseur et il ne peint pas d’huîtres

La troisième exposition de Silvère Jarrosson à la Galerie Hors-Champs présente les nouvelles recherches picturales nées de son univers déjà bien affirmé. Les formes abstraites, minérales et reptiliennes, célestes et granuleuses, poursuivent leur évolution par une multitude de variations, de nuances, qui se révèlent comme un prolongement de ses dernières séries, comme un même corps en devenir.

par Pauline Zimer et Silvère Jarrosson

Lire