Helmut Groschup


Envoyer un message

mercredi 28 novembre 2018

Poste frontière

Aujourd’hui presque rien, des cafés, des boutiques, des maisons à l’abandon, des gens qui vivent là aussi, travaillent là, dans ce village que les voitures et les camions ont désertés, tous avalés et recrachés par l’autoroute située à quelques centaines de mètres de l’ancienne route.

par Helmut Groschup et Jean-Louis Poitevin

Lire