espace

vendredi 29 septembre 2017

Le flou

Existe-t-il du flou dans le réel ou est-ce seulement nos yeux, nos appareils qui forgent son pays ?

par Laëtitia Bischoff

en savoir plus

dimanche 9 juillet 2017

Disparaître — 2/2

Appelant à la retenue, « disparaître » n’en demeure pas moins un sujet qui entremêle et présuppose une foule de questions propres à la création.

par Laëtitia Bischoff

en savoir plus

mardi 6 juin 2017

Disparaître — 1/2

Cet entretien a lieu à Saxnäs, en Suède, au niveau du cercle polaire arctique. En résidence à la Ricklundgården Foundation. Il a été enregistré le jeudi 16 mai 2017.

par Géraldine Trubert et Laëtitia Bischoff

en savoir plus

lundi 1er mai 2017

L’espace dans les plis

Hyo-Seok Jin, artiste coréen vivant en France depuis près de vingt ans, est installé à la croisée de deux traditions qu’il met en scène en situant sa pratique au plus près d’une des sources de l’art, celle qui mêle les eaux claires de la pensée pure aux reflets des formes qu’elle engendre.

par Hyo-Seok Jin et Jean-Louis Poitevin

en savoir plus

mercredi 1er mars 2017

Un jardinier en perspective — 2/2

Le jardin et la ville entretiennent des relations pour le moins ambiguës. C’est qu’il est difficile de rêver la ville au point de faire en sorte qu’il existe des lieux pour rêver dans la ville. Rares sont ceux qui s’y emploient réellement.

par Hervé Bernard et Jean-Louis Poitevin

en savoir plus

mercredi 1er mars 2017

Les fantômes de l’histoire

Le travail photographique de Ha Choon Keun est un travail engagé, à condition de comprendre que ce terme d’engagement a, ici, au moins deux significations complémentaires. Être engagé au sens habituel du terme signifie s’impliquer dans les mouvements les plus actuels qui traversent la société et prendre en charge par le moyen des images, si l’on est un photographe, des enjeux et des situations difficiles et brûlantes de l’époque.
Être engagé, signifie aussi dans le cas de Ha Choon Keun que les images qu’il produit participent à leur manière d’une réflexion profonde sur le statut même des images photographiques aujourd’hui.

par Ha Choon Keun et Jean-Louis Poitevin

en savoir plus

jeudi 2 février 2017

La fuite

Et si la fuite, comme sujet, rassemblait des artistes, que cela donnerait-il ?…

par Laëtitia Bischoff

en savoir plus

mardi 6 décembre 2016

Le jeu des trois coups

Pensée nocturne, Li Po (701-762)
Devant mon lit – clarté transparente.
Est-ce bien du givre sur la terre ?
Tête levée : je contemple la lune.
Yeux baissés : je songe au sol natal.

par Cyrille Noirjean et Mengzhi Zheng

en savoir plus

samedi 6 août 2016

Dessins espace-temps

Les séries de Sascha Nordmeyer présentées par la Galerie Gratadou-Intuiti sont-elles des dessins ?


par Pascale Geoffrois et Sascha Nordmeyer

en savoir plus

mardi 31 mai 2016

Itinérances

Il est, dans ma tête, des ateliers partagés. Dans chacun de ces ateliers, se regroupent des artistes éloignés par l’histoire et la géographie. J’aime à faire ressurgir entre leurs pratiques des fils rouges, des forces parallèles, des quêtes similaires. Ainsi, je poursuis ce mois-ci un inventaire débuté avec « Ateliers partagés » (cf TK 21 n°57). Des personnalités emblématiques m’aident à penser un univers ou une atmosphère à chaque atelier. Aujourd’hui je vous propose de nous inspirer de Proserpine et de nous laisser embarquer dans un voyage de corrélations à partir de son histoire.

par Laëtitia Bischoff

en savoir plus


|