Alexandrine Boyer


Envoyer un message

jeudi 24 janvier 2013

Hystériser l’image

Dans sa dernière vidéo, "Rue François Lehmann", Alexandrine Boyer poursuit, avec un dispositif simple, son investigation des relations que l’on croit évidentes et qui ne sont qu’énigmes, entre l’image et le son, l’évidence supposée du visible et l’intenable ambiguïté des bruits. Les bruits sont presque accordés à l’image et l’image se révèle presque accordée à elle-même. À ceci près que ce « presque », une vague fêlure dans le glacis des certitudes, signale l’existence d’une faille sismique majeure. L’image ne se contente pas d’être fixe ou mobile. Sous nos yeux, elle se met à trembler.

par Alexandrine Boyer et Jean-Louis Poitevin

en savoir plus

mardi 18 décembre 2012

L’envers de la mémoire

TK-21 La Revue présente une nouvelle œuvre d’Alexandrine Boyer, Pages blanches, une vidéo, mettant en scène dans un jeu subtil de superpositions, simplement des pages blanches. Blanches ? Oui ! Enfin presque !

par Alexandrine Boyer et Jean-Louis Poitevin

en savoir plus

mardi 27 novembre 2012

Décroire

Rapprocher ce qui est lointain, inaccessible en tant que tel, rapetisser ce qui est immense, incommensurable, rendre familier ce qui est étranger, abaisser le niveau de l’angoisse éprouvé face au paysage dont le silence glacial est difficilement supportable, faire face donc à la solitude absolue de l’humain et lui permettre de ralentir le battement de son cœur lorsqu’il s’effraye devant tant de puissance contenue, telles sont sans doute, brutalement rappelées, les fonctions essentielles qui motivent le geste photographique dans sa globalité, de la prise de vue à la réception des images.

par Alexandrine Boyer et Jean-Louis Poitevin

en savoir plus