ville

cityscape

mardi 6 juin 2017

Si près, si loin

Suh Yongsun est un artiste coréen de premier plan dont l’œuvre témoigne de l’intérêt qu’il porte, depuis toujours, au monde dans lequel il vit.

par Jean-Louis Poitevin et Suh Yongsun

en savoir plus

lundi 1er mai 2017

Voyage à Leipzig — VII / VII

Le voyage n’était qu’un épisode, dans la plus vaste, dans l’éternelle, dans l’impossible quête d’un centre dans les choses, d’une réalité fixe dans un centre des choses, qui flotte et se meut.

par Alain Coelho

en savoir plus

lundi 3 avril 2017

Logiconochronie — XVII

Il y a près de vingt ans, lire Jona et le signifiant errant, le livre d’Henri Meschonnic en vue d’une mise en scène du texte originel par Patrick Haggiag. Aujourd’hui, plus que jamais, le silence de Jona, sa non-réponse à la question de dieu nous interpelle. "La question reste d’autant plus posée que Jona est sans doute le dernier livre, chronologiquement, de la Bible, cinq siècle environ avant la dernière destruction du temple."

par Jean-Louis Poitevin

en savoir plus

dimanche 2 avril 2017

La ville deux fois — partie 1

Inlassable preneur d’images, Alain Nahum est un allié du hasard. Il déploie des recherches formelles autour de personnages que le vent et la pluie façonnent à partir de toiles, tissus, papiers, jetés ici ou là sur les trottoirs (TK-21 LaRevue N° 7, 36-37, 46, 52, 56). Le hasard se transforme aussi en chance quand, dans la rue ou dans le métro, des situations, instants magiques de rapprochement fatals, ouvrent la porte de l’esprit sur des associations qui de visuelles pour lui deviennent mentales pour nous, entre des formes, des corps, des lieux et des objet.

par Alain Nahum et Jean-Louis Poitevin

en savoir plus

dimanche 2 avril 2017

Voyage à Leipzig — VI / VII

Si quelque chose pour moi continuait de manquer à Iéna, quelque boucle incomplète, elle allait étrangement apparaître à Erfurt.

par Alain Coelho

en savoir plus

mercredi 1er mars 2017

[noir-quotidien]

365, c’est le nombre de journaux que Aldo Caredda a couvert en 2015. Il nous les présentera en Déc. prochain à Paris dans le 8e, épinglés ou encadrés, tous collés les uns aux autres dans une pièce noire d’informations. Un journal au quotidien, que l’artiste nous propose, "empreinté" de son passage.

par Aldo Caredda et Pascale Geoffrois

en savoir plus

mercredi 1er mars 2017

Le dessin comme destin

Just do it était le titre de cette œuvre au moment de la représentation à la fonderie Darling à Montréal.
Aujourd’hui le projet renouvelé s’intitule Tripple Dribble.
Basket ou handball le jeu est un prétexte et même un médium pour explorer et porter un point de vue critique sur un contexte : la relation entre les habitants et l’environnement dans lequel ils vivent est mise en perspective à travers les joueurs et les objets.

Le projet va être développé à Los Angeles et dans le Val de Marne à Ivry et à Vitry.

par Jean-Louis Poitevin et Julia Borderie

en savoir plus

mercredi 1er mars 2017

Voyage à Leipzig — V /VII

Il y a dans notre cerveau tant d’histoires, qu’elles passent d’elles-mêmes sur le bout de nos doigts lorsque nous touchons quelque chose.

par Alain Coelho

en savoir plus


|