Jean-Louis Poitevin


Envoyer un message

mardi 6 juin 2017

Quotidien d’atelier

Quotidien d’atelier
un projet et une réalisation de Stéphane Mortier
La série documentaire qui révèle et questionne l’art.

par Jean-Louis Poitevin et Stéphane Mortier

en savoir plus

mardi 6 juin 2017

Confessions d’une enfant du siècle 3/4

Jeanne Susplugas exposait, expose et exposera au printemps et tout l’été à Versailles à la Maréchalerie et à l’école des beaux-arts, et à Paris, à la galerie VivoEquidem. C’est à la Maréchalerie que nous l’avons rencontrée et filmée « sous » et « dans » son œuvre, une sculpture installation aux ramifications multiples qui nous conduit à pénétrer plus avant dans les secrets de la personne, comprise, et c’est là la surprise, comme une entité dont l’intériorité est comme plus remplie par les injonctions du dehors que par les suintements du dedans.

par Hervé Bernard , Jean-Louis Poitevin et Jeanne Susplugas

en savoir plus

mardi 6 juin 2017

Celui qui vient

Les chants se sont intensifiés et les voix résonnent dans la grande maison.

par Jean-Christophe Ballot et Jean-Louis Poitevin

en savoir plus

mardi 6 juin 2017

Si près, si loin

Suh Yongsun est un artiste coréen de premier plan dont l’œuvre témoigne de l’intérêt qu’il porte, depuis toujours, au monde dans lequel il vit.

par Jean-Louis Poitevin et Suh Yongsun

en savoir plus

lundi 1er mai 2017

Confessions d’une enfant du siècle — 2/4

Jeanne Susplugas exposait, expose et exposera au printemps et tout l’été à Versailles à la Maréchalerie et à l’école des beaux-arts, et à Paris, à la galerie VivoEquidem. C’est à la Maréchalerie que nous l’avons rencontrée et filmée « sous » et « dans » son œuvre, une sculpture installation aux ramifications multiples qui nous conduit à pénétrer plus avant dans les secrets de la personne, comprise, et c’est là la surprise, comme une entité dont l’intériorité est comme plus remplie par les injonctions du dehors que par les suintements du dedans.

par Hervé Bernard , Jean-Louis Poitevin et Jeanne Susplugas

en savoir plus

lundi 1er mai 2017

L’espace dans les plis

Hyo-Seok Jin, artiste coréen vivant en France depuis près de vingt ans, est installé à la croisée de deux traditions qu’il met en scène en situant sa pratique au plus près d’une des sources de l’art, celle qui mêle les eaux claires de la pensée pure aux reflets des formes qu’elle engendre.

par Hyo-Seok Jin et Jean-Louis Poitevin

en savoir plus

lundi 1er mai 2017

Si loin, si près des plis du corps

L’idée dans le numéro 69 d’un dossier spécial érotique s’est imposée comme une évidence, par facilité, par mauvais esprit, par jeu, par envie de rire, par désir de faire le point sur le désir, par provocation douce, par goût de la liberté, par volonté d’en découdre avec les figures obligées du contrat comme modalité de l’institution du lien, par besoin de comprendre, par plaisir !

par Jean-Louis Poitevin et La rédaction

en savoir plus


|