« Écrire avec les yeux » est mon métier. J’associe la photo, la vidéo, le cinéma, l’écriture et une recherche sur l’image. Je ne reproduis pas le réel, j’essaye de révéler des points de vue. J’abolis la frontière entre l’image reportage et la création visuelle, pour susciter en nous une nouvelle perception du monde.
« Écrire avec les yeux » c’est aussi analyser l’image, parler de l’oeil, de l’interprétation culturelle sans omettre le rôle de la technique. Dans Regard sur l’image, un essai illustré, préfacé par Peter Knapp et mon site, je mets à nu toutes les transformations qu’elle subit, de l’instant où on la prend à celui où on la regarde.


Envoyer un message

dimanche 9 juillet 2017

Confessions d’une enfant du siècle 4/4

Jeanne Susplugas exposait, expose et exposera au printemps et tout l’été à Versailles à la Maréchalerie et à l’école des beaux-arts, et à Paris, à la galerie VivoEquidem. C’est à la Maréchalerie que nous l’avons rencontrée et filmée « sous » et « dans » son œuvre, une sculpture installation aux ramifications multiples qui nous conduit à pénétrer plus avant dans les secrets de la personne, comprise, et c’est là la surprise, comme une entité dont l’intériorité est comme plus remplie par les injonctions du dehors que par les suintements du dedans.

par Hervé Bernard , Jean-Louis Poitevin et Jeanne Susplugas

en savoir plus

mardi 6 juin 2017

Confessions d’une enfant du siècle 3/4

Jeanne Susplugas exposait, expose et exposera au printemps et tout l’été à Versailles à la Maréchalerie et à l’école des beaux-arts, et à Paris, à la galerie VivoEquidem. C’est à la Maréchalerie que nous l’avons rencontrée et filmée « sous » et « dans » son œuvre, une sculpture installation aux ramifications multiples qui nous conduit à pénétrer plus avant dans les secrets de la personne, comprise, et c’est là la surprise, comme une entité dont l’intériorité est comme plus remplie par les injonctions du dehors que par les suintements du dedans.

par Hervé Bernard , Jean-Louis Poitevin et Jeanne Susplugas

en savoir plus

lundi 1er mai 2017

Confessions d’une enfant du siècle — 2/4

Jeanne Susplugas exposait, expose et exposera au printemps et tout l’été à Versailles à la Maréchalerie et à l’école des beaux-arts, et à Paris, à la galerie VivoEquidem. C’est à la Maréchalerie que nous l’avons rencontrée et filmée « sous » et « dans » son œuvre, une sculpture installation aux ramifications multiples qui nous conduit à pénétrer plus avant dans les secrets de la personne, comprise, et c’est là la surprise, comme une entité dont l’intériorité est comme plus remplie par les injonctions du dehors que par les suintements du dedans.

par Hervé Bernard , Jean-Louis Poitevin et Jeanne Susplugas

en savoir plus

lundi 1er mai 2017

Docere — Placere, les machines aux Tuileries

Herve Bernard a fait du jardin des Tuileries le champ d’une œuvre monumentale dont il extrait ici des images sulfureuses puisqu’elles dévoilent les dessous de la vie des statues, ces êtres qui hantent nos rêves plus encore que les morts et qui les ensemencent de visions extatiques.

par Hervé Bernard

en savoir plus

lundi 3 avril 2017

Des images et de leur statut « ontologique »

« Face au déferlement des images », TK-21 LaRevue organise son premier colloque autour de deux axes qui sont au cœur des réflexions qui y sont menées depuis près de six ans sans relâche, le statut des images aujourd’hui et la rencontre avec le monde asiatique.

par Hervé Bernard , Jean-Louis Poitevin et Martial Verdier

en savoir plus

lundi 3 avril 2017

Confessions d’une enfant du siècle 1/4

Jeanne Susplugas exposait, expose et exposera au printemps et tout l’été à Versailles à la Maréchalerie, à l’École des beaux-arts et à Paris, à la galerie Vivo Equidem. C’est à la Maréchalerie que nous l’avons rencontrée et filmée « sous » et « dans » son œuvre, une sculpture installation aux ramifications multiples dont elle nous livre ici, dans la première des quatre parties de l’entretien, une lecture tout à fait éclairante mais aussi singulièrement inquiétante.

par Hervé Bernard , Jean-Louis Poitevin et Jeanne Susplugas

en savoir plus

mercredi 1er mars 2017

En hommage à Julian Jaynes

Une telle occasion d’entendre parler de Jaynes ou plus exactement de vérifier comment sa découverte centrale est d’une efficacité remarquable pour penser ce qui nous advient est si rare qu’il faudrait claironner partout qu’elle a eu lieu !

par Hervé Bernard et Jean-Louis Poitevin

en savoir plus

mercredi 1er mars 2017

Un jardinier en perspective — 2/2

Le jardin et la ville entretiennent des relations pour le moins ambiguës. C’est qu’il est difficile de rêver la ville au point de faire en sorte qu’il existe des lieux pour rêver dans la ville. Rares sont ceux qui s’y emploient réellement.

par Hervé Bernard et Jean-Louis Poitevin

en savoir plus

jeudi 2 février 2017

Orientation dans la pensée et reconfiguration du sujet

Le cinéaste et écrivain allemand Alexander Kluge est l’une des figures les plus importantes de la pensée allemande contemporaine. Il nous a généreusement accordé un entretien, il y a maintenant presque un an.
L’enchaînement des petits événements qui composent l’existence a fait que nous ne sommes en mesure de publier cet entretien qu’aujourd’hui. Nous prions Alexander Kluge de nous pardonner ce retard à l’allumage.

par Hervé Bernard et Jean-Louis Poitevin

en savoir plus


|