mardi 21 août 2012

Accueil > Les rubriques > Société > Gépaysement

Gépaysement

Note sur des approches photographiques (des paysages dans des territoires du golfe de Fos)

, Christophe Galatry et Jean-Louis Poitevin

Le projet Sauf…(territoires) est lié a un champ spatial dont toutes sortes d’approches photographiques peuvent témoigner. Au delà d’un aspect visuel contractuel fait de relevés précis tel que le travail avec des outils de précisions (GPS**, etc) la richesse paysagère permet aussi des regards plus plastiques ou “border line”.

Formes et représentations

Sauf…(territoires) est une délimitation géographique, se définissant par trois côtés comme un triangle dont le sommet au nord s’appuie sur une base qui va d’est en ouest. À l’intérieur, de même, c’est sur un mélange de trois éléments constituants : l’industrie, l’habitat, “l’entre nature”.

Comment inscrire le rapport de ces constituants, entre cartes et cheminements perturbés mais réels du promeneur, du photographe et plasticien ?

Pistes

A) Fragmentations

L’approche visuelle des paysages est aussi une confrontation avec la représentation virtuelle comme dans Google, ou la carte ou la photographie. Celle-ci peut être une métaphore de la pliure ou une superposition fragmentée de deux représentations d’un même lieu.
Ici c’est un travail photo sur les carrefours giratoires "parasités" par la représentation de ces mêmes lieux sur Google.

1)

2)

(Photographies ©C Galatry2012)

B) Traces et repères

D’autres éléments de liaisons visuelles semblent émerger qui constituent autant de pièces visuelles pour donner à voir les différents champs que constituent les paysages sur Sauf…(territoires), comme la clôture qui marque profondément les espaces et la façon de circuler, clôture notamment à laquelle a recours l’industrie, territoire privé par excellence. Les tuyaux et autres canaux forment aussi un marquage propre à une digression photographique.
Le troisième élément qui retient l’attention s’attache aux taches de lumières la nuit qui sont comme des bornes, des repères, qui brouillent le regard porté en plein jour.

C) Divagations : au sujet de Karine Maussière

Le travail de Karine Maussière se développe sur des pages de blog et déroule par le format carré un rapport au cheminement. Dans cet exemple, on voit la forme que peut prendre ici le chemin, sa diversité et ce qui l’entoure. À travers son Smartphone, Karine Maussière indexe une banalité autant qu’elle crée une sorte de répertoire des voies en terre ou viabilisées, des voies oubliées des flux et des artères principales. On parle ici de "photopovera", ce qui n’implique nullement l’absence de regard mais une légèreté et une mobilité associée à une matière liée aux nouveaux outils numériques

http://kalucine.blogspot.fr/search/label/Port%20de%20bouc
Le blog de Karine Maussière et son travail de "cheminement"

En parallèle et sur le projet GR2013 :

Philippe Piron : http://www.architecturespaysages.fr/parcours_urbains/index.php

Geoffroy Mathieu : http://www.geoffroymathieu.com/

L’équipe de Sauf…(territoires) :

Xavier MOIROUX, Économiste > Président de l’association Par ce passage, infranchi

Dominique GADRÉ, Photographe > Vice Président, ancienne Directrice du Mois Off de la photo à Paris

Delphine MARIELLE, Urbaniste > Trésorière de l’association Par ce passage, infranchi

Christophe GALATRY, Photographe et Vidéaste > Directeur artistique

Denis MOREAU, Artiste marcheur > Délégué auprès de l’équipe du "GR 2013"

Pierre CARRELET, Artiste de l’image > en charge du suivi multimédia du projet

Philippe PIRON, Photographe > Coordinateur du chantier "Résidence mobile"