mardi 3 janvier 2017

Accueil > Expositions > Au seuil du poème visuel

Au seuil du poème visuel

Projection vidéo espace Rhizome, Masan

, Jean-Louis Poitevin et Martial Verdier

septembre 2016
C’est à Masan au cinéma Rhizome, un lieu rare en Corée comme ailleurs dirigé par Sun Han, une salle de cinéma alternatif et d’art et d’essai associée à une galerie d’art que les membres du programme d’expositions de l’été 2016 en Corée ont montré leurs vidéos.

Ce programme que vous pouvez voir en intégralité offre une plongée dans la diversité des pratiques, l’unité potentielle et la cohérence effective des enjeux.

En effet, ce qui importe aujourd’hui dans les pratiques artistiques, et en particulier lorsqu’elles sont présentées dans des manifestations de groupe, c’est la résonance qui peut et doit exister entre les œuvres et la cohérence qui devient manifeste à travers les questions abordées. Ces questions sont comme on peut le voir autant politiques que sociétales, esthétiques que techniques.
Toutes pourtant sont hantées littéralement ou métaphoriquement par une question, celle de la disparition. Quelque chose manque ou fait défaut dans la constitution même de la réalité à laquelle nous prétendons appartenir. Pourtant ce défaut ou ce manque sont moins des signes ou des preuves d’une faiblesse que la manière dont en mode poétique les choses s’offrent à nous. Ici chaque artiste met donc en scène ce manque ou ce défaut et il le fait de telle manière que les différentes strates dont est constituée la réalité apparaissent dans leur complexité réelle. Certains découvrent ce manque dans la consistance du visible, d’autres dans l’impact d’un cache sur l’œil mental comme sur l’oeil historique, cache qui recouvre, révèle et produit donc des effets de vérité prévisibles parfois inattendus. D’autres encore relèvent combien le flou et le trouble, celui des superpositions d’images comme celui des nuages ou de la brume, sont des puissances envahissantes face auxquelles rien ne tient de ce qui prétend justement tenir.

De vidéo en vidéo, ce programme nous conduit dans les entrailles non du doute mais de notre croyance que nous ne cessons de renouveler dans la consistance absolue des choses. Ce que le poème visuel peut, et il est le seul à pouvoir le faire ainsi, c’est montrer la parenté secrète entre ce qui est visible et ce qui se trame « dans » ce visible en laissant affleurer sur la surface, le drame qui se joue dans les atomes mêmes. Drame qui est celui de leur cohésion là où nous envisageons, question d’échelle, des enjeux de cohérence.

Les atomes, ici, sont déjà photons et les significations possibles devenues images sont alors révélées pour ce qu’elles sont, une hésitation insurmontable entre les aveux pressés de l’allégorie et les troubles incertains de la métaphore.

Le programme de projection du cinéma Rhizome.

videos Masan from TK-21 on Vimeo.

1 h 02 mn - Programme de vidéos pour le cinéma-galerie Rhisome à Masan, Corée du sud. Montage/programme Martial Verdier avec Xavier Lucchesi, Daphné Lesergent, Unzi Kim, Martial Verdier, BAEK JungKi.