lundi 28 janvier 2019

Accueil > Les rubriques > Villes > Les maisons jumelles

Chronique de Longwy au XXIe siècle

Les maisons jumelles

Longwy 40 ans déjà III

, Martial Verdier et Xavier Pinon

La construction de maisons fut une nécessité pour toutes les sociétés sidérurgiques du bassin de Longwy pour conserver une main-d’œuvre qualifiée rare. Il s’agissait souvent de petites maisons mitoyennes qui constituaient des rues entières, des maisons jumelées au milieu des jardins, ce qui a valu la dénomination de « cités-jardins ».
On en croise souvent sur le bassin, à Lexi, Longwy-Haut, Saulnes...

Maisons d’usine

Dès la création de l’usine, la Société des Forges de la Providence va faire construire des cités et tout d’abord à Réhon. Puis, l’espace venant à manquer et les besoins étant toujours croissants, ce sera la construction de la cité-jardin d’Heumont, au sud de Réhon sur le plateau, l’une des premières en France.

Les architectes Jean Zimmermann, Louis-Hyppolite Boileau, P. Lebourgeois entament la construction de cette cité-jardin en 1926, destinée aux chefs d’équipe et aux ingenieurs.

Son architecture, est très caractéristique de ces années dans le style pavillonnaire, ainsi que par son église centrale. Toute la cité est construite dans un esprit utopiste, les logements étant vastes, clairs et tous dotés d’un jardin.
L’impact visuel des grandes façades des maisons jumelées est atténué par les grands toits pentus et découpés, caractéristiques de la région, et l’emploi de teintes terres différenciant les deux niveaux.

Aujourd’hui, elle est principalement habitée par des « transfrontaliers » ou des Luxembourgeois trouvant sur le bassin des logements moins chers qu’au Grand Duché.

Voir en ligne : http://www.verdier-fr.com/paysages/...

Heumont, le crassier de Réhon en arrière plan