mardi 18 décembre 2012

Accueil > Les rubriques > Société > Work

Work

sur une installation de Yakov Kazhdan

, Martial Verdier et Yakov Kazhdan

Yakov Kazhdan est un jeune artiste russe qui utilise pour ses installations, des vidéos, des dessins et des objets. Il tire son inspiration du théâtre du cinéma, de la peinture mais poursuit aussi une réflexion sur le contexte social avec une grande poésie.

Pour sa dernière pièce "Work", dans une salle sombre sur un écran en forme de tympan, il projette une vidéo en boucle d’une scène de rue, aussi courante à Moscou qu’a Paris : un groupe d’ouvriers refait la chaussée, des gens passent, une femme avance vers la camera buvant un café…

Mais l’œuvre est plus complexe, car derrière l’écran sont installés et mis en scène les outils du travail de l’artiste, la camera, le pied, le projecteur et un enregistreur qui diffuse dans un casque une bande son.
Devant l’écran sont affichés sur les murs des séries de dessins au crayon ou à la mine de plomb de scènes de la vidéo, même image répétée avec de subtiles variations.

Nous ne verrons que des photos et des dessins car pour éviter toute ambigüité et garder l’intégrité de l’installation, l’artiste ne diffuse que des photos de l’ensemble et jamais la vidéo, trop conscient de la fascination que provoque l’image animée qui occulte tout ce qui l’entoure.

Nous somme dans une allégorie du travail de l’artiste. La présentation des outils est faite en référence à ceux des ouvriers dans la rue, en même temps que dessins et vidéos en montrent les différentes productions.

Pour Yakov Kazhdan la vidéo aujourd’hui joue le même rôle que la peinture hier. Ici la forme de l’écran de projection renvoie au tableau homonyme de Ford Madox Brown, mais la vidéo transpose dans le temps ce que la peinture construisait dans l’espace.

Voir en ligne : Yakov Kazhdan à la galerie Futura à Prague

Tous droits réservés par FUTURA gallery pour l’ensemble des images