samedi 6 août 2016

Accueil > Les rubriques > Images > Une naissance bien singulière

Une naissance bien singulière

Conversation autour de la naissance de la photographie

, Dominique de Font-Réaulx , Hervé Bernard et Jean-Louis Poitevin

Madame Dominique de Font-Réaulx, Conservateur général, directrice du musée Eugène-Delacroix évoque avec beaucoup de précisions, la naissance fort étrange de cette découverte (elle a été découverte, mais pas inventée, dit-elle, dans l’entretien) qu’est la photographie.

La photographie, une image sacrée from BERNARD Hervé (rvb) on Vimeo.

En effet, elle se trouve confrontée à un manque unique dans l’histoire, l’absence d’esthétique pour la porter sur les fonts baptismaux, marquée par la préséance d’une idée ou d’une utopie sur sa découverte et portée aujourd’hui encore par un fantasme tenu d’entrée pour réalisé, l’absence supposée de distance entre l’objet et et sa représentation.
En inscrivant à jamais dans l’esprit des humains l’idée qu’une image photographique est à la fois copie exacte d’un objet réel et donc vraie et ainsi pouvant servir de preuve irréfutable, la photographie est inscrite en fait par ceux qui la font et la disent dans le droit fil d’une réflexion de type théologique.
Le lien de toute image avec le sacré est aujourd’hui connu, mais la connexion incestueuse entre la photographie et la théorie chrétienne des images, le fait donc que toute image photographique est à la fois vécue comme une opération magique et s’impose comme un relai puissant de l’économie divine, reste une chose que seuls certains spécialistes évoquent et encore du bout des lèvres.
C’est à tracer des chemins nouveaux dans l’approche de la photographie à partir d’une lecture informée de sa naissance que nous invite dans la première partie de cet entretien Dominique de Font-Réaulx.