samedi 30 juin 2018

Accueil > Les rubriques > Société > Photografrika Project

Photografrika Project

Adrien Tache

, Adrien Tache et CORRIDOR ELEPHANT

2013-2016
Mauritanie, Sénégal, Guinée Conakry, Mali, Burkina Faso, Lagos, Côte d’Ivoire.
Durant l’hiver 2013 je mets de côté mon emploi de charpentier afin de rejoindre une école de photographie atypique située dans le sud de la France l’Atelier Nomade.

La plupart de la formation se fait en Afrique de l’Ouest, hors de ses sentiers battus, transporté durant 3 mois dans un vieux camion de pompier amménagé.
Une véritable aventure humaine où je suis parti sans projet ni attentes particulières. Mais à Nouhadibou en Mauritanie, une rencontre au hasard d’une ruelle a changé la donne en me présentant un fil conducteur : celui des photographes de studio.

Equipés pour la plupart de vieux argentiques des années 70, travaillant dans des studios aux allures kitsches et défraichies, ces derniers voient leur professions évoluer et se compliquer rapidement, surtout depuis la présence du numérique sur le continent. Le manque de formation, la concurrence déloyale, les charges importantes, l’accès difficile au matériel...n’arrangent pas les choses.

Tout au long de ce voyage (s’en suivront par ailleurs 3 autres, jusqu’en 2016), je suis allé tirer le portrait des photographes que je rencontrais, afin qu’ils me témoignent les réalités de leur métier.

Même si il est aisé d’y trouver des points communs avec le notre, leur univers reste un autre monde ou se mélange système-D, récup’, kitsche coloré, modernité et traditions à la lumière des néons.

Un monde vivant sur la nostalgie d’un âge d’or ou il est parfois diffile de rêver à des jours meilleurs.

Voir en ligne : www.adrientache.com