mardi 3 janvier 2017

Accueil > L’atelier et Séminaires > L’atelier > Rendez vous avec l’Italie

Rendez vous avec l’Italie

L’interview en deux parties de Ciro Vitale et Pier Paolo Patti lors de l’exposition « Rendez-vous en Europe »

, Alain Wagner , Jean-Louis Poitevin et Martial Verdier

Ciro Vitale et Pier Paolo Patti, rencontrés en Russie et dont nous avons montré la remarquable vidéo Est memoriale réalisée autour de leur voyage aller-retour Naples Samara dans le numéro 32 de TK-21 LaRevue, ont pu déployer en Mai dernier, à la galerie La ville A des arts, les aspects les plus radicaux de leur travail.

JPEG - 73.5 ko

C’est à une mise en abîme des images telles qu’elles nous parviennent, il faudrait dire aujourd’hui des images « non médiatisées » tant l’image qui est pourtant un media fait partie intégrante de notre existence et nous assaille sous la forme d’éléments relevant de notre environnement, que l’un et l’autre travaillent sans relâche.

Ciro Vitale avec une vidéo prenant pour appui plus que pour sujet le célèbre tableau de Böcklin, L’île des morts, en faisant apparaître puis disparaître les trames qui font du tableau une image, nous entraîne dans une dérive spéculaire rendant impossible l’identification de l’objet visuel et de l’attente qu’il propose de combler. L’objet de l’attente qui est si l’on veut tout autant celui du désir, est ici appréhendé comme une sorte de « signe vide » dont le tableau est l’incarnation subtile et apparemment trompeuse. Le processus visuel mis en place d’apparition-disparition transforme l’objet en une sorte d’hallucination douce ou légère qui à la fois nous ravit et nous trouble sans pour autant faire de nous des « fous ». Cette expérience singulière condense en elle l’un des enjeux les plus importants de notre relation aux images, expérience qui est sans aucun doute l’une des sources du phénomène de la croyance tel qu’il s’invite en nous et conspire non tant à notre perte qu’à notre exaltation.

Pier Paolo Patti, lui, déplie et déploie des images banales saisies à même la chair interstitielle du flux informationnel qui nous cerne et les présente comme des atomes ou des pixels isolés de leur contexte. Il nous offre ainsi la possibilité de faire l’expérience de cette obscure passion de ne pas voir qui hante chaque instant où nous voyons. Nous pouvons en effet faire le point sur ces chaînes d’images et nous apercevoir qu’elles constituent moins des informations que des manières de donner forme à notre regard même. Le medium est bien le media mais pas dans le sens où on l’entend habituellement. Notre cerveau se modifie au gré des modes même selon lesquels les informations et donc les images lui parviennent et c’est à l’exacerbation de cette fausse évidence réellement partagée que ces œuvres nous convient. Il en va de même pour les livres réalisés sur des supports autres que le papier dont la texture invite à reconsidérer ce qu’il en est non seulement du toucher mais de la sensation même dans la « saisie » d’une information.

C’est à cette complicité dans le questionnement que TK-21 LaRevue a tenu à rendre hommage en invitant ces deux artistes à exposer à Paris et en présentant aujourd’hui deux entretiens réalisés par Martial verdier et Alain Wagner qui permettent de prendre une mesure plus précise encore des enjeux de leurs œuvres.


Rencontre à la Ville a des arts
Une nouvelle perspective pour observer les événements historiques.


Première partie Pier Paolo Patti

Rendez vous en europe 1 from TK-21 on Vimeo.


Seconde partie Ciro Vitale

Rendez-vous en europe 2 from TK-21 on Vimeo.