mardi 18 octobre 2011

Accueil > Les rubriques > Cerveau > Regard sur l’image

Regard sur l’image

L’œil son fonctionnement, seconde partie

, Hervé Bernard

Voir, quoi de plus simple, de plus évident ? C’est ainsi que nous débutons, sans même nous en apercevoir, toutes nos journées. En fait, cette réalité fait de nous les victimes d’une illusion : la vision serait une évidence.

Retour sur un titre

Ce titre marque la distinction que je fais entre voir et regarder. De fait, une vision de l’image, figure parmi la liste des nombreux autres titres que ce livre aurait pu avoir mais une vue de l’image de par sa rapidité est une illusion. Sans omettre l’ironie de cette dernière expression : une vue de l’image !
Si j’ai choisi comme titre : Regard sur l’image, c’est que ce livre ne traite pas d’une perception de l’image mais de la relation à cet autre qui n’est pas moi-même : l’image. Certes, parfois, nous nous ressemblons ne serait-ce qu’à travers les images qui me figurent plus ou moins. Mais, j’ai le plaisir de voir alors que j’ai le désir de regarder, d’où le singulier : un regard sur l’image. Le regard ne renvoie pas à la perception mais parle d’une relation à l’autre. On regarde l’être aimé, on voit le passant, regarder parle d’une relation et non d’une perception et de la part cognitive inconsciente de cette perception.

JPEG - 91.6 ko

Certes, il est important de comprendre le fonctionnement de la perception ne serait-ce que pour savoir que l’œil est autant l’outil de la vision que l’obstacle au voir ne serait-ce que par ses limites. Cependant, il est une différence plus fondamental, le regard laisse la place à l’autre et c’est aussi en cela que l’invention de la perspective qui, grâce ou avec l’invention du point de fuite, nous parle du regard de l’autre et non du point de vue de Dieu. C’est l’un des immenses apports de la perspective : voir avec l’œil de l’autre.

Voir, quoi de plus simple, de plus évident ? C’est ainsi que nous débutons, sans même nous en apercevoir, toutes nos journées. En fait, cette réalité fait de nous les victimes d’une illusion : la vision serait une évidence. Illusion, car la vision est une sensation complexe en provenance de l’œil, modelée par la reconnaissance (mémoire) et la hiérarchie cérébrale (rôle des autres sens et de la culture comme nous le verrons dans la troisième partie). La lumière et le son représentent des modalités sensorielles, psychologiques provoquées par quelques radiations. Lumière et son restent avant tout des phénomènes physiques qui ont d’abord été décrits par les physiciens. Voir ou entendre ne peuvent se résumer à un simple phénomène organique produisant pour la vue un effet musculaire comme le déplacement de l’œil, la rétraction/dilatation de la pupille ou encore la sécrétion d’un médiateur chimique… Au cours des années 1970, le psychologue américain Eckhard Hess a mené une....

(La suite...)

JPEG - 469.2 ko

Eye tracking, technique de suivi du parcours de l’œil une caméra ; à l’origine développée pour la publicité afin de contrôler la lecture de tous les points importants d’une annonce qu’ils soient texte ou image ; cette technique confirme, s’il est nécessaire, qu’une image ne se regarde pas plus instantanément, pas plus d’un seul coup d’œil qu’une page de texte.
Ce suivi de l’œil par une caméra a été réalisé spécifiquement pour ce livre. Ici, il s’agit du parcours de cinq personnes différentes pendant dix secondes.

Voir en ligne : L’œil son fonctionnement, seconde partie

Regard sur l’image
Un ouvrage sur la perception visuelle et culturelle de l’image.
350 pages, 150 illustrations, impression couleur
Format : 21 x 28 cm
ISBN : 9 782953 665901
Prix : 50 € TTC, remise 5 % soit 47,51 € prix net sur ce site

Second bouton : frais d’expédition pour la CEE et la Suisse offert