post-histoire

mercredi 26 septembre 2018

Pour une pensée des sentiments

Alexander Kluge est écrivain, cinéaste, homme de télévision. C’est l’une des figures majeures de la scène intellectuelle et créatrice allemande, toutes générations confondues. Il publie chez P.O.L. le deuxième volume de son œuvre immense intitulée Chronique des sentiments, II, L’inquiétance du temps.

par Comité de rédaction

Lire

mercredi 26 septembre 2018

Identité/ Identités 1/3 : Le déclaratif

Directrice de Reso Com, une entreprise spécialisée dans l’analyse de documents apparemment officiels et pourtant frauduleusement dupliqués, volés, falsifiés, Marie Azevedo nous a accordé un entretien. Elle était entourée de Gilles Boisaubert et de Christophe C.
Dans ce premier moment c’est l’aspect déclaratif de l’identité qui est développé.

par Hervé Bernard et Jean-Louis Poitevin

Lire

mercredi 26 septembre 2018

Comment j’ai appris à me tenir droit

Le texte n’a pas l’apparence d’une narration personnelle. Effectivement, il ne dresse pas d’abord la scène attendue sur laquelle un artiste montrerait comment il a procédé à sa propre mobilisation. Il semble entièrement tourné vers un lecteur qu’un auteur voudrait bien conduire – comme « entraîneur » et « passeur » — à s’affranchir de toute contrainte ou condition afin qu’il devienne lui aussi l’artiste qu’il se donne pour mission d’être.

par Ruby Christian et Christian Globensky

Lire

samedi 31 mars 2018

Morel et son invention

À l’occasion de l’exposition "L’invention de Morel ou la machine à images" qui se tient à la Maison de l’Amérique latine, nous republions le texte de cette conférence de 2007 (TK-21 N° 10).

par Jean-Louis Poitevin

Lire

mercredi 1er mars 2017

Logiconochronie — XVI

L’enjeu est simple, mais immense. Il ne s’agit de rien d’autre que de la réalité de la liberté.

par Jean-Louis Poitevin

Lire

mercredi 1er mars 2017

Le dessin comme destin

Just do it était le titre de cette œuvre au moment de la représentation à la fonderie Darling à Montréal.
Aujourd’hui le projet renouvelé s’intitule Tripple Dribble.
Basket ou handball le jeu est un prétexte et même un médium pour explorer et porter un point de vue critique sur un contexte : la relation entre les habitants et l’environnement dans lequel ils vivent est mise en perspective à travers les joueurs et les objets.

Le projet va être développé à Los Angeles et dans le Val de Marne à Ivry et à Vitry.

par Jean-Louis Poitevin et Julia Borderie

Lire

jeudi 2 février 2017

Un jardinier en perspective

Louis Benech est un paysagiste français dont les réalisations concernent aussi bien les grands domaines ou propriétés de l’État que des jardins privés. C’est sa conception du jardin qui est ici évoquée au fil des phrases.
S’il se tient éloigné de toute théorisation dogmatique, c’est qu’il se concentre dans son travail sur le lieu qui lui échoit.

par Hervé Bernard et Jean-Louis Poitevin

Lire

mardi 6 décembre 2016

L’homme sans qualités

En attendant la publication de l’entretien passionnant que nous a accordé Alexander Kluge en janvier, voici un premier inédit qu’il met à notre disposition. Figure non seulement emblématique mais d’une puissance créatrice incessante comme le prouve la publication de Chronique des sentiments au Éditions POL cet printemps, Alexander Kluge reviendra régulièrement dans les pages de TK-21 en 2017.

par Alexander Kluge

Lire

mardi 6 décembre 2016

Logiconochronie — XIV

La thèse 31 de La société du spectacle présente de manière synthétique le fonctionnement du dispositif de la conscience.

par Jean-Louis Poitevin

Lire