autoportrait

dimanche 26 juillet 2020

In My Room/dans ma chambre

Mes autoportraits ne sont pas exactement moi : je suis de plus en plus conscient qu’ils relèvent du processus de création comme un procédé qu’on ne contrôle pas tout-à-fait et qui, comme le regard, nous fait parler. Dans cette « parlure » se conjuguent ce que je connais de moi et ce qui se joue, au moment de la création, qui m’est inconnu, mais qui advient. Mes autoportraits m’informent, entre conscient et inconscient, de ce que je crois en être de mon regard.

par Claude-Maurice Gagnon

Lire

dimanche 31 mai 2020

Frenchmasks SGDG

Cent autoportraits nés dans la torpeur
Du confinement subit au printemps 2020

par Guillaume Dimanche

Lire

dimanche 31 mai 2020

Dubord déborde

Marc Dubord ne sait pas plus que nous, pourquoi les choses sont ce qu’elles sont ; alors il cherche des fragments de réponses dans les malles de ses souvenirs, dans les greniers de l’Histoire

par Charlélie Couture , Claudia Moscovici et Marc Dubord

Lire

mercredi 1er avril 2020

Les livres du Pyronaute

Christian Jaccard nous parle des livres qu’il a réalisés en collaboration avec des poètes.

par Christian Jaccard , Hervé Bernard et Jean-Louis Poitevin

Lire

dimanche 26 mai 2019

Comme un désastre ou presque

Avec Captures, sa première monographie publiée aux éditions LOCO, Alix Delmas produit une nouvelle œuvre, parce que ce n’est pas seulement une traversée de son histoire artistique, un portrait aussi bien intime qu’extime mais la mise en forme d’une réflexion sur les possibles qu’elle met en scène.

par Jean-Louis Poitevin

Lire

lundi 1er avril 2019

Madame Action

Un jour j’ai trouvé dans une boîte poussiéreuse un jouet d’enfance de mon mari.

par Corridor Eléphant et Hiraï Yu

Lire

mercredi 26 septembre 2018

Comment j’ai appris à me tenir droit

Le texte n’a pas l’apparence d’une narration personnelle. Effectivement, il ne dresse pas d’abord la scène attendue sur laquelle un artiste montrerait comment il a procédé à sa propre mobilisation. Il semble entièrement tourné vers un lecteur qu’un auteur voudrait bien conduire – comme « entraîneur » et « passeur » — à s’affranchir de toute contrainte ou condition afin qu’il devienne lui aussi l’artiste qu’il se donne pour mission d’être.

par Ruby Christian et Christian Globensky

Lire

lundi 26 février 2018

L’envers et le souvenir

La photographie iranienne continue de venir jusqu’à nous. C’est le travail de Katayoun Karami que nous présentons, une femme dont le travail résonne avec l’actualité puisque c’est autour du port du foulard que se plie ce travail à l’inventivité efficace et poétique. Cette présentation se fait grâce à une proposition de Anahita Ghabaian, directrice de la Silk Road Gallery (Téhéran) avec qui l’on a en vue une exploration systématique de cette scène pour nous inconnue.

par Jean-Louis Poitevin

Lire

lundi 3 avril 2017

Confessions d’une enfant du siècle 1/4

Jeanne Susplugas exposait, expose et exposera au printemps et tout l’été à Versailles à la Maréchalerie, à l’École des beaux-arts et à Paris, à la galerie Vivo Equidem. C’est à la Maréchalerie que nous l’avons rencontrée et filmée « sous » et « dans » son œuvre, une sculpture installation aux ramifications multiples dont elle nous livre ici, dans la première des quatre parties de l’entretien, une lecture tout à fait éclairante mais aussi singulièrement inquiétante.

par Hervé Bernard , Jean-Louis Poitevin et Jeanne Susplugas

Lire


|