jeudi 1er décembre 2022

Accueil > Publications > Livres en écriture > Station Mektoub

The Line -

Station Mektoub

Arabie. 2187. 63 Degrés

, Linea Nihilo

Mon destin a été scellé à Neom, The Line. Les secours de l’ONU m’ont dégagé des décombres tranchants de la station de Cristal “MEKTOUB - CENTRE EST” réservée aux 45+.


Image d’archive - Projet : Neom - The line - La smart city - 170km - Tabuk - 10 01 2021. 54 °C
 

Une infirmière m’interroge d’une voix douce avec un accent du nord

— Vous avez échappé à la « purge climatique ». L’archiviste veut vous interroger.

Moi

— La purge ? Je me souviens d’un grondement assourdissant. Les gens couraient dans tous les sens. La terre a tremblé. Le train a déraillé. Le jardin s’est dérobé. Et puis, rien. Silence. Pleurs. Gémissements.
À mon réveil, je ne sentais plus mes jambes. Je découvrais pour la première fois la vue hors des murailles de la ville. Des perruches se reflétaient dans la lumière crépusculaire de Miroirs brisés. Les parois de la forteresse Neom se sont effondrées.
La principauté de son excellence d’Arabie a demandé l’aide internationale. Le désert a été réquisitionné en hôpital à ciel ouvert.
C’est drôle, il est 17h et la température semble supportable. Un orage gronde. Ça fait combien de temps qu’il n’a pas plu ?

Image d’archive - Riyadh, Arabie Saoudite. 2015. 22° C

L’archiviste

— Bonjour. Je suis Barrack, l’enquêteur virtuel de l’ONU. Nous avons perdu les données numériques de Néom, nous n’arrivons pas à vous identifier !

Moi

— Je m’appelle Ian Ko. Je suis humain, relégué au rang d’invisible philippin. J’ai été employé modèle au service domestique de la ville de Néom pendant 10 ans.
En tant qu’esclave en contrat à durée déterminée, je n’ai qu’une autorisation de circuler dans les espaces communs de la ville entre 6h et 10h du matin pour répondre aux besoins digestifs des citoyens.
C’est un poste honorifique qui a néanmoins exigé le sacrifice de mes attributs masculins. j’ai dû accepter une castration chimique qui m’a rendu Y.elle. Je peux ainsi approcher les citoyennes sans risque de les incommoder.
Je suis un transhumain pour les uns ou LadyBoy pour les autres. L’état m’a dédommagé d’un crédit de 50 000 riyals, ce qui m’a permis de payer la caution d’un studio de rechargement de 9m2 pour 30+ avec une vue imprenable sur l’hologramme des jardins de Mektoub, mais qui en réalité est situé sous le niveaux des égouts citoyens. C’est un lieu "tranquille" parfumé aux essences de fleur d’oranger.

Image d’archive - Sophia, activée le 19 avril 2015 à Hong-Kong, est une gynoïde saoudienne. L’Arabie Saoudite a accordé la citoyenneté à un humanoïde de Hanson Robotics. 34 °C

L’archiviste

— M’autorisez-vous à visualiser l’historique de votre mémoire ?

Moi. Ian Ko

— Le train s’est arrêté à la station du destin de l’humanité. Mektoub était traduit dans toutes les langues des anciennes civilisations par Sofia, l’intelligence artificielle devenue Ministre et Citoyenne d’honneur de Néom en 2061. Le grand climatiseur a déclenché une alarme, et puis, une explosion, des cris étouffés, des hurlements.
Pour son intronisation, sa Majesté le Roi Mohammed X avait généreusement offert au peuple humanoïde de Néom un jour de congé. J’ai passé la journée à me balader d’une station à une autre. J’ai découvert des mondes qui m’étaient inconnus. Quelques minutes avant Reset, je m’étais assoupie, sous la fraîcheur des jardins suspendus. Je me souviens du rire des enfants, de la bande son touristique, des lectures modestes de mon voisin. La nouvelle mode des livres vidés d’écriture pour échapper à la censure. Une masse brumeuse et humide envahit l’espace. Je me souviens d’une sensation d’ivresse enveloppante. Tout le monde s’est endormi.

Image d’archive - Les paysages ruraux de l’Arabie saoudite sont considérés comme les plus diversifiés à l’échelle mondiale. Avec deux millions de kilomètres carrés de terres, le Royaume abrite des plantations telles que des palmiers, des fruits, des olives, du café, du riz et des lentilles. 2012. 24° C

L’archiviste

— Il s’agit d’un accident dû à la surconsommation des climato-sceptiques du nord ». Il y a eu une défaillance informatique, ils ont confondu le conduit d’aération avec la congélation des montagnes artificielles Everest. La rencontre du gaz avec la canicule et le grand froid a créé une dépression qui a fait exploser la carapace de la ville. Par chance, vous êtes vivant. Votre contrat prévoit une assurance contre la casse, nous allons pouvoir imprimer vos organes endommagés. Nous pouvons vous rapatrier vers une zone libre !

Ian Ko

— Ma mémoire se reload. Treize ans après l’application du plan Reset, il y eut de grandes vagues de migration pour survivre à la sécheresse meurtrière. Le nouvel ordre ONU a réquisitionné Néom pour transformer cette cité fantôme en vivarium de la biodiversité. L’Or Noir, propriété de son excellence d’Arabie a fait l’objet d’un conflit juridique entre les ayant-droit de la famille Mohamed Musk & Gate. Néom a été hypothéqué au rabais.

Image d’archive - Salle de concert MARAYA, Reflétant la beauté d’Al Ula, le plus grand bâtiment en miroir du monde. -5000-2019. 29° C
Image d’archive - Salle de concert MARAYA, Reflétant la beauté d’Al Ula, le plus grand bâtiment en miroir du monde. -5000-2019. 29° C

L’archiviste

— Après le plantage des expéditions sur mars et le fiasco des placebos, les puissants se disputent désormais les brevets sur le vivant au risque de mettre en péril leur propre espèce. La mise à jour climatique de leur concurrent China Bezos a révélé un piratage de la Fédération Greenpeace. L’ironie de la situation est que cette dépressurisation non programmée a créé une faille thermique.

L’orage éclate. La pluie féconde le sol stérile de Néom. Ian observe le personnel porter secours aux rares survivants. L’infirmière semble être la seule humaine. Une armée de robots a déjà commencé la réparation de l’édifice.

Ian Ko

— Je me souviens. Neom est un élevage humanoïde à ciel ouvert.

Un reporter fait un cadrage sur le brancard de Ian. Il imagine déjà les grands titres à la une : “Néom, du mirage au miracle. Soutenons nos frères d’Arabie.”
La pluie tombe, un robot observe son image dans un débris de miroir.
Du côté Nord, Trump TV réclame le prix Nobel de la paix (...)
Ian Ko ferme les yeux.
Il pleut.