samedi 27 mars 2021

Accueil > Les rubriques > Voir & écrire > Si humaine condition

Si humaine condition

Les Cahiers du Témoignage chrétien — Printemps 2021

, Boris Grebille

Par-delà les images d’un Jonas dans sa baleine ou sous sa courge, c’est bien la condition humaine qui intéresse l’auteur ici, le prophète étant vu comme un archétype de l’homme contemporain.

Dans Jonas ou l’extinction de l’attente (Ed. Tinbad 2020), Jean-Louis Poitevin raconte l’histoire d’un Jonas contemporain, allant délivrer un message dans la ville de Mossoul, construite sur les ruines de l’antique Ninive.

Roman, conte philosophique, poème en prose, ce livre de 270 petits paragraphes explore l’attachement de l’auteur pour ce personnage étrange de Jonas qui refuse d’aller porter un message de mort puis refuse que la sentence ne soit pas appliquée.

Par-delà les images d’un Jonas dans sa baleine ou sous sa courge, c’est bien la condition humaine qui intéresse l’auteur, le prophète étant vu comme un archétype de l’homme contemporain. Le dialogue permanent de la voix de Dieu et celle de Jonas forge l’espace de la liberté dans ce qu’elle a de plus complexe, construite de refus et de soumissions, de décisions et de contraintes, finalement de toute puissance et de miséricorde. Mais surtout construite sur une parole reçue et une parole transmise, sur une voix qui devient voie en empruntant tout autant les chemins de la raison que ceux du corps. Et qui inexorablement oblige l’homme à se situer non seulement par rapport à lui-même mais également par rapport au monde et à l’Histoire qui est peut-être la troisième héroïne déconstruite de ce roman.

Ce si court texte biblique a suscité nombre de commentaires, dans les traditions juives et chrétiennes, durant des siècles, sur une théologie de l’histoire. L’auteur montre avec finesse comment le monde dans lequel s’aventure son héros, s’il est évidemment soumis à l’Histoire et à ses cascades de conséquences, est également ouvert à notre propre possibilité de ne pas prononcer la sentence édictée. Le geste de Dieu que ne comprend pas Jonas, cette possibilité de changer le cours des choses parce que l’on a été touché par la miséricorde, cette force de déroger qui n’est pas une impuissance, est finalement l’espace d’une liberté aussi fondamentale que difficile : celle d’avoir une voix au chapitre et donc d’avoir la nécessité de nous situer. C’est peut-être pourquoi le roman se termine par ces mots trois fois répétés : Où es-tu ?

Les livres du printemps
Les Cahiers du Témoignage chrétien
5, rue de la Harpe – 75005 Paris.
Tél. 06 72 44 00 23.
contacttc@temoignagechretien.fr
www.temoignagechretien.fr

Aux Éditions Tinbad dans la collection « Tinbad-roman »
127, boulevard Raspail - 75006 PARIS
tél. : 06.64.97.68.82
contact : editions.tinbad@gmail.com
https://www.editionstinbad.com
https://www.pollen-difpop.com/A-91324-jonas-ou-l-extinction-de-l-attente.aspx