Samara

Shiryaevo Biennale, Russie

vendredi 28 novembre 2014

Look from Zero Point

Nelya and Roman Korzhovs’ exhibition “Next – nothing”. Samara Art-center, September, 25, 2014 – October, 5, 2014.

Konstantin Zatsepin, exhibition curator

par Konstantin Zatsepin et Nelya and Roman Korzhovs

Lire

mardi 25 février 2014

Road Movie Horizon

Nous pensons que les images disent ce que nous voyons. En fait, elles disent ce que nous sommes. Mais l’être dont elles nous parlent, il se pourrait bien qu’il ne convienne pas à tout le monde.

par Ann Korzhova et Jean-Louis Poitevin

Lire

mardi 25 février 2014

Lines and bandwidth

We believe pictures tell what we see. Actually, they tell what we are. But the being they tell us about doesn’t necessarily please everybody.

par Ann Korzhova et Jean-Louis Poitevin

Lire

dimanche 19 janvier 2014

Screen-Scape

Landscreen / Monster scape,
Memoryscreen / Unforgettable scape,
Scape Object / Life screen,
Body scape / Eros screen,
Bodyscreen / Inside scape,
City screen / Abstract scape,
Scape as Screen / Screen as Scape

par Martial Verdier

Lire

vendredi 30 août 2013

Demander le programme

Dans le cadre de la biennale internationale de Samara, Russie, Jean-Louis Poitevin et Martial Verdier, ont conçu et présenté une exposition autour du thème de cette biennale, la notion de screen entre orient et occident.

par Comité de rédaction

Lire

vendredi 30 août 2013

Entre surface et abysses

Les photographies et les œuvres issues de photographies et transférées sur papier ou sur tissu qui ont composé l’exposition Screen / Scape ont pour point commun de penser l’image comme une donnée avant tout mentale. Une image est une construction mobilisant l’ensemble des capacités physiques et mentales dont peut disposer l’homme et une mise en scène paradoxale, non pas de la seule réalité ni même du seul monde intérieur, deux catégories pour le moins réductrices, mais de quelques-uns de leurs croisements possibles.

par Comité de rédaction

Lire

vendredi 30 août 2013

The Toddler

A female figure with point shoes is walking precariously on her toes.

par Chang Seo Young

Lire

vendredi 30 août 2013

My spilt eye

Le travail de Daphné Le Sergent est déconcertant dans le sens où il travaille les "raccords" de la subjectivité, ces glissements constants entre une perception intérieure et une appréhension extériorisée.

par Daphné Le Sergent

Lire


|