lundi 28 octobre 2019

Accueil > Les rubriques > Voir & écrire > Numéro 100

Numéro 100

Cent Sens Sans Sang

, Jean-Louis Poitevin

Voilà, nous y sommes à ce centième numéro de TK-21 LaRevue. C’est un point d’orgue, une étape et l’aube d’un renouveau.

Qui aurait parié il y a près de dix ans quand nous commencions à envisager de fonder une revue que cette aventure durerait si longtemps ? En fait nous ne regardions pas si loin. Un numéro a suivi l’autre et c’est plutôt en regardant devant nous que nous avons parcouru ce long chemin.

QUI ?

Vous qui lisez cette revue vous vous êtes peut-être une fois ou deux demandé qui la faisait, comment, et avec quels moyens ? Née d’une aventure plus ancienne qui s’est construite autour des séminaires organisés pendant plus de sept ans dans des galeries par l’association TK-21, des moments de réflexion sur le statut et la fonction des images aujourd’hui, elle est le fruit d’un désir commun à quelques personnes. Ce petit groupe n’a guère varié. Bernard Gerboud est décédé. Martial Verdier, Pierre Benielli et Jean-Louis Poitevin ont été rejoints par Hervé Bernard et forment, à eux quatre, l’équipe qui assure la fabrication de la revue.

Un groupe à géométrie variable accompagne la revue depuis ses débuts. Certains d’entre eux sont présents dans OVNI, le seul ouvrage papier que nous avons publié avec votre aide puisqu’il a été financé par un appel de fonds, un ouvrage de référence toujours disponible.

Mais, comme le montre ce numéro 100, elle n’existerait pas d’une part sans les créateurs, artistes, poètes, écrivains, penseurs, et d’autre part sans tous ceux qui nous font le plaisir et l’honneur de nous proposer des textes pour accompagner à la fois la présentation des œuvres et la réflexion tant sur les œuvres particulières que plus globalement sur certains enjeux qui traversent l’art et la pensée aujourd’hui.

En passant des séminaires à la revue nous avons abandonné les moments de rencontre que ces réunions nous offraient. Nous allons y remédier et relancer séminaires et ateliers. Car notre présence au Salon de la Revue en octobre chaque année ne suffit pas et il nous semble important de pouvoir offrir des moments de rencontre à nos lecteurs.

AUJOURD’HUI

Ce numéro 100 est l’occasion de présenter dans un savant désordre la diversité des artistes avec lesquels cette revue s’est construite. Tous ne sont pas là évidemment, mais beaucoup ont répondu à l’appel du Cent Sens Sans Sang et d’autres ont simplement voulu répondre présent !

La photographie, on le sait, est en bonne place dans cette revue qui se veut un lieu de réflexion sur les images aujourd’hui. Mais par image il faut aussi entendre dessin, peinture, vidéo, sculpture, bref tout ce qui vient au monde sous la forme d’un se montrer. Quelques rares textes accompagnent ce numéro 100, après un été où les écrivains qui nous accompagnent ont été mis à l’honneur.

À travers la présentation d’œuvres de plus de cinquante artistes, on peut entrevoir ce qui fait la richesse de TK-21 LaRevue, son ouverture à des artistes parfois inconnus, une liberté réelle, la présence d’œuvres venant du monde entier, une tendance forte à montrer les courants actuels de l’art à partir de plusieurs points de vue, un goût pour l’irrévérence, une attention soutenue pour la diversité des pratiques.

C’est cela que vise à célébrer à sa manière ce numéro 100, une manière singulière d’être présent et actif sur la toile.

DEMAIN

Avec ce numéro 100 nous sommes conscients d’avoir passé un cap. La revue doit évoluer. Elle va le faire et pour cela elle va avoir besoin de vous, non plus seulement comme lecteurs, mais comme acteurs. Préparer l’avenir de TK-21 LaRevue, c’est réfléchir à ce qui doit changer à la fois dans le contenu et dans l’approche. Sans nous renier évidemment, nous devons nous employer à devenir autrement ce que nous sommes. Et pour cela nous ferons appel à vous dans les semaines et les mois qui viennent. Car penser le monde avec l’art et à travers l’art implique une attention de tous les instants et un esprit tendu vers demain. Sans vous, rien ne sera possible. À vous d’être attentifs à ce que nous allons vous proposer pour nous accompagner dans cette mutation de TK-21 LaRevue, notre revue, votre revue !