Livres en écriture

jeudi 17 novembre 2011

IV. Voyage au centre de notre croyance

« Car voici le terrible règlement des anciennes imprécations qui s’accomplit. Les calamités passent à côté des pauvres ; mais les mortels industrieux qui ont amassé trop de richesses doivent jeter leur cargaison du haut de la poupe. » (Les sept contre Thèbes, (vers 775 ).

par Laure Reveroff

Lire

mercredi 16 novembre 2011

V. Basculement

« Mais maintenant je viens à un point, lequel est à mon avis le ressort et le secret de la domination, le soutien et le fondement de la tyrannie. [...] Ce ne sont pas les bandes des gens à cheval, ce ne sont pas les compagnies des gens de pied, ce ne sont pas les armes qui défendent le tyran. On ne le croira pas du premier coup, mais certes il est vrai : ce sont toujours quatre ou cinq qui maintiennent le tyran, quatre ou cinq qui tiennent tout le pays en servage… »

par Laure Reveroff

Lire

mardi 15 novembre 2011

VI. L’invention du laboratoire

« Pour parler clairement, et sans paraboles / Nous sommes les pièces du jeu que joue le ciel / On s’amuse avec nous sur l’échiquier de l’être / Et puis nous retournons, un par un, dans la boîte du néant. »

par Laure Reveroff

Lire

lundi 14 novembre 2011

VII. La France laboratoire expérimental de désintégration sociale avancée

« À travers ces barreaux symboliques séparant deux mondes la grande route et le château, l’enfant pauvre montrait à l’enfant riche son propre joujou, que celui-ci examinait avidement comme un objet rare et inconnu. Or ce joujou, que le petit souillon agaçait, agitait et secouait dans une boîte grillée, c’était un rat vivant ! Les parents, par économie sans doute, avaient tiré le joujou de la vie elle-même.
Et les deux enfants se riaient l’un à l’autre fraternellement, avec des dents d’une égale blancheur. » (Baudelaire)

par Laure Reveroff

Lire

dimanche 13 novembre 2011

VIII. La fractale du conflit

Robert Musil, dans une conférence intitulée De la Bêtise, prononcée à Vienne les 11 et 17 mars 1937, pouvait distinguer deux types de bêtise, l’une naïve et l’autre intelligente. Ses propos sont toujours d’actualité.

par Laure Reveroff

Lire

samedi 12 novembre 2011

IX. Perdre la conscience

« Sa conscience ?… On peut deviner à l’avance que le concept de « conscience » dont nous rencontrons ici la forme la plus haute, presque déconcertante, a déjà une longue histoire, une longue suite de métamorphoses derrière lui.

par Laure Reveroff

Lire

dimanche 20 février 2011

Les Ambassadeurs

Les Ambassadeurs sont une galerie de portraits

par Martial Verdier

Lire


|