Gaëtan Viaris de Lesegno


Envoyer un message

lundi 2 décembre 2019

Voyeurisme à l’œuvre

J’ai retenu le film de Hitchcock « Psychose » tourné en 1960 en raison de sa notoriété bien sûr et de la riche documentation textuelle et visuelle dont il a fait l’objet, mais surtout pour l’emprunt de deux tableaux anciens, l’un du Titien Vénus à la fourrure, l’autre de Willem Meyris Suzanne et les vieillards, thème célébrissime à travers les siècles qui a permis aux peintres anciens de transgresser la censure du nu et qui m’a conduit à proposer un projet sur ce thème de « Le voyeurisme à l’œuvre » extrait du film Psycho en écho à ma propre recherche photographique argentique noir et blanc sur le thème iconographique de Suzanne.

par Gaëtan Viaris de Lesegno et Lydie Decobert

Lire

mardi 29 octobre 2019

Gaëtan Viaris de Lesegno

Dans mon travail actuel sur "le voyeurisme à l’œuvre", j’ai retenu Psychose de Gus Van Sant de 1998.

par Gaëtan Viaris de Lesegno

Lire

lundi 18 décembre 2017

Figures de sable

Il s’agissait, dès lors, pour moi, de « saisir sur le vif » photographiquement le flux continuel et accéléré des figures mobiles crées par le danseur Tosch dans l’espace et dans l’instant…

par Gaëtan Viaris de Lesegno

Lire

mardi 24 juin 2014

Voir le désordre

Avec sa série de photographies Les Figures du désordre, prises en 1988 dans le Dépôt de sculptures de la ville de Paris à Ivry, Gaëtan Viaris de Lesegno offre des images d’un monde inconnu, amputé et friable. Il plonge dans l’énigme du désordre de la sculpture.

par Claire Gheerardyn et Gaëtan Viaris de Lesegno

Lire

mardi 27 mai 2014

De la parenté des photographes et des sculpteurs

La sculpture et la photographie entretiennent de silencieuses complicités. L’une et l’autre sont des arts de la lumière changeante. Elles communient dans le noir et blanc.

par Gaëtan Viaris de Lesegno et Michel Melot

Lire

mercredi 1er mai 2013

Figures dansantes

Flux du geste
Flux du mouvement
Flux du regard

par Gaëtan Viaris de Lesegno

Lire