Gaëtan Viaris de Lesegno


Envoyer un message

dimanche 31 juillet 2022

L’âge d’or

Un film d’amour fou, d’une poussée irrésistible qui jette l’un vers l’autre, quelles que soient les circonstances, un homme et une femme qui ne peuvent jamais s’unir…

par Gaëtan Viaris de Lesegno

Lire

dimanche 27 février 2022

Bas-relief radiographique

J’ai été heureux de vous rencontrer la semaine dernière car, comme je vous l’ai dit je suivais et j’appréciais votre travail depuis plusieurs années sans en avoir encore parlé avec vous.

par Gaëtan Viaris de Lesegno

Lire

dimanche 31 octobre 2021

Le coucher de Sapho

En cette œuvre, Gaëtan Viaris de Lesegno a transmué le corps pictural en corps photographique.

par Gaëtan Viaris de Lesegno et Valentine Robert

Lire

dimanche 31 mai 2020

Vertigo, Hitchcock et l’art III/III

La mise à mort n’en a pas moins eu lieu même si c’est selon une autre chaîne causale et s’il y a eu substitution de victime.

par Gaëtan Viaris de Lesegno et Jean-Claude Moineau

Lire

mercredi 1er avril 2020

Vertigo, Hitchcock et l’art I/III

Une recherche photographique et philosophique de la vision de l’art dans l’œuvre d’Alfred Hitchcock à partir du film Vertigo.

par Gaëtan Viaris de Lesegno et Jean-Claude Moineau

Lire

lundi 2 décembre 2019

Voyeurisme à l’œuvre

J’ai retenu le film de Hitchcock « Psychose » tourné en 1960 en raison de sa notoriété bien sûr et de la riche documentation textuelle et visuelle dont il a fait l’objet, mais surtout pour l’emprunt de deux tableaux anciens, l’un du Titien Vénus à la fourrure, l’autre de Willem Meyris Suzanne et les vieillards, thème célébrissime à travers les siècles qui a permis aux peintres anciens de transgresser la censure du nu et qui m’a conduit à proposer un projet sur ce thème de « Le voyeurisme à l’œuvre » extrait du film Psycho en écho à ma propre recherche photographique argentique noir et blanc sur le thème iconographique de Suzanne.

par Gaëtan Viaris de Lesegno et Lydie Decobert

Lire

mardi 29 octobre 2019

Gaëtan Viaris de Lesegno

Dans mon travail actuel sur "le voyeurisme à l’œuvre", j’ai retenu Psychose de Gus Van Sant de 1998.

par Gaëtan Viaris de Lesegno

Lire

lundi 18 décembre 2017

Figures de sable

Il s’agissait, dès lors, pour moi, de « saisir sur le vif » photographiquement le flux continuel et accéléré des figures mobiles crées par le danseur Tosch dans l’espace et dans l’instant…

par Gaëtan Viaris de Lesegno

Lire


|