dimanche 27 février 2022

Accueil > Les rubriques > Images > Chidakasha — Ligamen

Chidakasha — Ligamen

Catherine Gaulmier 



, Catherine Gaulmier

Le Chidakasha est l’espace obscur quand on ferme les yeux, où il est possible de voir des choses, malgré tout. Un film recomposé. Un défilé. Retours de Flashs. Le chemin d’une petite fille qui cherche à grandir, libre, en traversant des lieux de vie et les âges. (2006-2021 – extrait)

"À l’adolescence la curiosité du tirage argentique me questionne, pour découvrir une fois adulte que la photo était un désir contrarié du grand-père paternel. Parallèlement à un chemin en chargée de l’information et de documentaliste, la photographie s’entête à s’installer dans ma vie en revenant régulièrement, en rythme, de séries en séries en créations collectives, au gré de mes rencontres humaines et avec la nature. Elle m’accompagne comme une personne avec qui le questionnement est possible, comme avec un ami, ou avec une amie. À la fois béquille et prétexte, transfert et écho, la photographie est voie d’arrêt d’urgence, rivage, route, rivière. Elle me permet d’emprunter des sentiers inconnus tout en me rassurant des dangers de la réalité. Un terrain de jeu expérimental et de partage d’émotions. La photographie m’escorte aussi bien dans mes voyages que dans ma vie quotidienne, me permettant ainsi de proposer des histoires imaginaires mêlées à ma vision intime de la vie.

Le travail sur la famille prend une place imposante – trouver retrouver sa place pour déposer les poids.
Se déchaîner.
Se libérer.
Pour l’instant.
Au fil du temps les séries(étapes) évoluent, sont inventées, recomposées, déconstruites, chamboulées, mélangées, nouvelles. Au fil du temps, comme la traversée des âges.

Voir en ligne : https://catherinegaulmier.fr