vendredi 1er mai 2020

Accueil > Les rubriques > Cerveau > Adrienne Arth

Adrienne Arth

, Adrienne ARTH et Corridor Eléphant

Je travaille à partir de mon environnement proche. Je prends note, dans son hasard et sa fugacité, de cette « présence du présent », dans un geste à la fois plastique et subjectif.

A travers les différentes séries, consacrées à des sujets qui me touchent plastiquement et personnellement, je cherche à élaborer une manière, au croisement du réel et du regard qui le saisit, comme expérience visuelle et émotionnelle et non comme donnée objective.

En prise directe ou, selon les thèmes, en superpositions, je recherche une matière, une texture qui distancie le sujet, l’éloigne de sa réalité et questionne l’image.

Ce travail, à la lisière de l’intime et du public, du monde et de sa métamorphose, se tient en équilibre sur ce fil où la photographie reflète le réel, mais aussi le dénoue de lui-même dans une écriture décalée, le saisit dans son évidence et sa surprise par une image à la fois immédiate et interrogative.

Je présente ici deux séries :
Paysages de cerveau en noir et blanc, réalisé pour le livre d’artiste du même nom fait avec la poète Claude Ber, (Ed Fidel Anthelme) et où j’ai cherché un langage photographique qui puisse rendre compte du travail « couches sur couches » à l’œuvre dans le poème et lui réponde sans l’illustrer.
Singulier Anonyme en couleur où la photo, altérée par différentes couches superposées, devient image et se situe entre la saisie d’un réel immédiat et sa fiction.

Bosquets
Ciel de neige 5
Contemplation
Eboulis
Espaces
Jours jumeaux
L’inconnu
Novembre
Pissenlits
Singulier anonyme 10
Singulier anonyme 11
Singulier anonyme 12
Singulier anonyme 1
Singulier anonyme 2
Singulier anonyme 3
Singulier anonyme 4
Singulier anonyme 6
Singulier anonyme 7
Singulier anonyme 9

Adrienne Arth est un des membres fondateurs du Mouvement de photographie plasticienne TRANSFIGURING <http://www.transfiguring.net>