peinture

mardi 6 décembre 2016

À la recherche du signe vide

Kim Yong-Ik est une figure majeure de l’art contemporain coréen, un peu plus jeune que les fondateurs du mouvement Dansaekhwa (voir l’article Kiss me deadly, Simon Morley in conversation with Lee Joon, Numéro 48-49) mais remarqué par Park Seo-Bo (voir Les portes de l’envers du temps entretien avec Park Seo-Bo, Numéro 40) et qui sera membre de cet autre mouvement, Minjung, (people’s art) né de la répression de 1980 à Gwangju qui avait fait des centaines de morts officiels et des milliers de morts officieux.

par Kim Yong-Ik

en savoir plus

dimanche 6 novembre 2016

The Middle distance

Sous le titre de The Middle distance, deux artistes l’un anglais et l’autre coréen, mais passés à des moments différents de leur parcours dans la même école à Chelsea, Shane Bradford et Kim Young-Hun, exposent à la galerie Choï & Lager à Cologne.
Entre ces deux artistes apparemment peu de rapports et pourtant leur rencontre dans un même espace est un événement qui permet comprendre quelque chose de ce qui se passe dans le champ de la peinture relativement au statut des images que produit « la » peinture aujourd’hui !

par Jean-Louis Poitevin et Kim Young-Hun

en savoir plus

dimanche 30 octobre 2016

Dé-Croire #1

Les liens entre les différents modes de représentation sont évidents. Pourtant le passage de l’un à l’autre ne l’est pas. Comment, par exemple, passer de la peinture et du dessin à la photo, et plus avant, de l’image accrochée au mur à l’installation en passant par la performance ?

par Hélène Tyrtoff , Martial Verdier , Martine Catois et Sylvain Paris

en savoir plus

samedi 6 août 2016

춤추는 토템

3차원 입체와의 유희
Peintre puissant, Ryu Hyu-yeol s’est lancé depuis peu dans une nouvelle aventure. Il réalise avec de l’aluminium et des plaques de styropore de grands tableaux qui flirtent avec la troisième dimension. Il expose actuellement ses œuvres récentes au Kim Bosung Art Center de Séoul, en Corée.

par Jean-Louis Poitevin

en savoir plus

samedi 6 août 2016

Totems qui dansent

Peintre puissant, Ryu Hyu-yeol s’est lancé depuis peu dans une nouvelle aventure. Il réalise avec de l’aluminium et des plaques de styropore de grands tableaux qui flirtent avec la troisième dimension. Il expose actuellement ses œuvres récentes au Kim Bosung Art Center de Séoul, en Corée.

par Jean-Louis Poitevin

en savoir plus

mardi 26 avril 2016

Atlas Rrose Semoy

Accumulations et saturations de lignes, taches de couleurs, paysages de corps : s’y perd-on ? Cases, lettres, fausses légendes cartographiques, topologie pensive : sont-ils indications, orientations ? Croisant peinture, écriture et photographie, l’Atlas Rrose Semoy invite le lecteur au jeu des repères à inventer, pour le plaisir de l’apparition.

par Hélène Tyrtoff , Martial Verdier et Sylvain Paris

en savoir plus

lundi 28 mars 2016

La face cachée

Né en 1936 à Cologne, Joachim Bandau appartient à la génération d’artistes qui, avec Richard Serra, Donald Judd, Dan Flavin ou encore Sol LeWitt, ont prôné la forme pour la forme. Formé à l’Académie des Arts de Düsseldorf de 1957 à 1961, il est également avec Carl André un des référents de la sculpture de sol. En 1977, il est présenté à la Documenta 6 à Kassel et en 1986 reçoit, le Prix Will Grohmann de l’Académie des Arts de Berlin.

par Joachim Bandau

en savoir plus

Montag 28. März 2016

Living in Paradies

Né en 1936 à Cologne, Joachim Bandau appartient à la génération d’artistes qui, avec Richard Serra, Donald Judd, Dan Flavin ou encore Sol LeWitt, ont prôné la forme pour la forme. Formé à l’Académie des Arts de Düsseldorf de 1957 à 1961, il est également avec Carl André un des référents de la sculpture de sol. En 1977, il est présenté à la Documenta 6 à Kassel et en 1986 reçoit, le Prix Will Grohmann de l’Académie des Arts de Berlin.

von Katja Blomberg

en savoir plus


|