peinture

mardi 6 juin 2017

Si près, si loin

Suh Yongsun est un artiste coréen de premier plan dont l’œuvre témoigne de l’intérêt qu’il porte, depuis toujours, au monde dans lequel il vit.

par Jean-Louis Poitevin et Suh Yongsun

en savoir plus

dimanche 2 avril 2017

Silvère n’est pas danseur et il ne peint pas d’huîtres

La troisième exposition de Silvère Jarrosson à la Galerie Hors-Champs présente les nouvelles recherches picturales nées de son univers déjà bien affirmé. Les formes abstraites, minérales et reptiliennes, célestes et granuleuses, poursuivent leur évolution par une multitude de variations, de nuances, qui se révèlent comme un prolongement de ses dernières séries, comme un même corps en devenir.

par Pauline Zimer et Silvère Jarrosson

en savoir plus

dimanche 2 avril 2017

Reine de la nuit — 1/2

Cela avait commencé presque imperceptiblement – depuis des années ses yeux avaient tendance à se brouiller, le soir, quand il travaillait à sa table à la lumière de la lampe, après des heures passées à dessiner ou à écrire ;

par Bernadette Kelly et Marc Petit

en savoir plus

mercredi 1er mars 2017

[noir-quotidien]

365, c’est le nombre de journaux que Aldo Caredda a couvert en 2015. Il nous les présentera en Déc. prochain à Paris dans le 8e, épinglés ou encadrés, tous collés les uns aux autres dans une pièce noire d’informations. Un journal au quotidien, que l’artiste nous propose, "empreinté" de son passage.

par Aldo Caredda et Pascale Geoffrois

en savoir plus

mercredi 1er mars 2017

D’humanité en harmonie

Soutenir les regards que peint Kwun Sun-Cheol depuis plus de quarante ans n’est pas une mince affaire. Ils sont fixes, graves, pénétrants. Le temps n’y fait rien. Bien au contraire : ils demandent toujours davantage à celui qui les affronte : qui es-tu, d’où viens-tu et où vas-tu ? Ces yeux à la profondeur de puits invitent à l’introspection.

par Françoise Monnin et KWUN Sun-Cheol

en savoir plus

mardi 6 décembre 2016

À la recherche du signe vide

Kim Yong-Ik est une figure majeure de l’art contemporain coréen, un peu plus jeune que les fondateurs du mouvement Dansaekhwa (voir l’article Kiss me deadly, Simon Morley in conversation with Lee Joon, Numéro 48-49) mais remarqué par Park Seo-Bo (voir Les portes de l’envers du temps entretien avec Park Seo-Bo, Numéro 40) et qui sera membre de cet autre mouvement, Minjung, (people’s art) né de la répression de 1980 à Gwangju qui avait fait des centaines de morts officiels et des milliers de morts officieux.

par Kim Yong-Ik

en savoir plus


|