mardi 30 juillet 2013

Accueil > Les rubriques > Villes > « ma VOITURE même »

« ma VOITURE même »

Ulice Deborne

, Comité de rédaction et Ulice Deborne

From the outside to the inside and vice versa

ma VOITURE, même

est le poeme visuel d’une voiture brûlée, celle du « quidam » démocrate, personnage unique, pourtant semblable à tous.

Si certains êtres humains ont probablement une âme matérielle, elle devrait contaminer les plus utilisés de leurs objets.

De l’extérieur vers l’intérieur et vice versa, le regard par le geste de la caméra, tourne autour de ce véhicule qui a vécu, à présent matériau médisant. Entouré de bruits qui évoquent un traumatisme, deux musiques aristocratiques expriment sa joyeuse mélancolie…

Avons nous transmis à nos objets les plus chers, un soupçon de cette « matièrâme », quasi imperceptible ?

(By my car, even) is the visual poem of a burned car, the car of the democrate “everyman”, a single figure and yet similar to everyone.

If some human beings have a -probable- material soul, it should contaminate their most used objects.

From the outside to the inside and vice versa, the sight, trough the motion of the camera, turn around the vehicle, once alive, now slanderous materials. Surrounded by noises reminding traumatic experiences, two aristocratic music express it’s joyful melancholy...

have we transmitted to our most prized possessions a tiny part of this quasi imperceptible “material soul” ?