Weiswald

Voir en ligne : weiswald

J. Emil SENNEWALD, critique d’art et journaliste indépendant, membre d’AICA France (http://www.aica-france.org). Il travaille à Paris avec son agence « *weiswald » (http://weiswald.com) pour le compte de différents journaux et revues, dont « Kunst-Bulletin » (Zurich, Suisse), « Springerin » (Vienne, Autriche), « Kunstzeitung » (Regensbourg, Allemagne), « Kunst&Auktionen » (Munich, Allemagne), « Roven » (Paris). En couvrant les manifestations d’art contemporain en France, il s’intéresse particulièrement au dessin, à la notion de l’espace visuel, aux questions de la relation texte–image et aux théories de la critique. Ayant soutenu une thèse à l’université de Hambourg (publié en 2004), il est membre de l’équipe d’accueil EA 182 à l’université Paris 3 et co-fondateur du projet « arts et science en recherche transversale Erkundungen in Kunst und Wissenschaft », une plate-forme entrecroisant les formes de pensée des artistes et des chercheurs en sciences humaines et sociales. Aussi, il est propriètaire et animateur, avec son épouse Andrea Weisbrod, du project room parisien « café au lit » (http://cafeaulit.de). Vous trouverez des publications récentes sur http://weiswald.com.


Envoyer un message

jeudi 21 février 2013

Samuel Richardot à In extenso

Samuel Richardot se penche sur la construction de la peinture : sur ses formes, ses gestes, ses expressions et ses implications. Les tableaux qui en sortent ne sont pas simplement du (dé)constructivisme. Il s’agit d’un lyrisme analytique qui touche, par sa sensualité perspicace, aux profondeurs de l’image peinte.

par Samuel Richardot et Weiswald

en savoir plus

Montag 23. April 2012

In die Welt gestellt

Bevor der hier gestellten Frage nachgegangen werden kann, welche Rolle international agierende bildende Künstler und Kuratoren "als Vermittler zwischen ‘Kunst’ und ‘Welt’" (Rekade 2001) in der Vorstellung der Mondialisierung haben, soll zuerst die Frage behandelt werden, was "Welt" ist. In der Unterscheidung in "Globalisierung" und "Mondialisierung" hat man versucht, die Differenz zwischen Objekt-Welt und Ich-Welt zu erfassen. Letztlich beschreiben beide Begriffe jedoch dasselbe Phänomen.

von Weiswald

en savoir plus

mardi 20 décembre 2011

Making of

Certes, ce sont les artistes qui font la critique, autant que la critique fait des artistes, toujours. Cela ne se fait pas – et ne s’est jamais fait – en levant ou en baissant le pouce. Il s’agit plutôt d’une forme de coopération. C’est dans ce sens que j‘ai repris un texte de Octave Mirbeau pour intervenir sur le projet de Marion Robin pour Pont-Aven et puis c‘est pourquoi j‘ai ajouté ce « Making of » pour rendre compréhensible cette démarche. Le projet a désormais trouvé une suite, à Paris, où le papier peint est installé de façon perenne dans l‘appartement « café au lit » (www.cafeaulit.de), à visiter sur rendez-vous.

par Weiswald

en savoir plus

mardi 20 décembre 2011

Exhumer pour ressusciter

Certes, ce sont les artistes qui font la critique, autant que la critique fait des artistes, toujours. Cela ne se fait pas — et ne s’est jamais fait — en levant ou en baissant le pouce. Il s’agit plutôt d’une forme de coopération. C’est dans ce sens que j’ai repris un texte d’Octave Mirbeau pour intervenir sur le projet de Marion Robin pour Pont-Aven et puis c’est pourquoi j’ai ajouté un « Making of » pour rendre compréhensible cette démarche. Le projet à désormais trouvé une suite, à Paris, où le papier peint est installé de façon perenne dans l’appartement « café au lit » (www.cafeaulit.de), visitable sur rendez-vous.

par Weiswald

en savoir plus

mardi 18 octobre 2011

The limits of my language mean the limits of my world

Cet article de Jens Emil Sennewald sur le statut de critique d’art aujourd’hui s’inscrit dans la réflexion que TK-21 LaRevue entend mener sur ce sujet, en particulier afin de mettre en évidence la mutation des relations entre texte et image aujourd’hui.

par Weiswald

en savoir plus

jeudi 8 septembre 2011

EROS ET PSYCHE

Ce texte est initialement paru dans le catalogue Alkis Boutlis, publié par la Galerie Suzanne Tarasiève, Paris, en mars 2008

par Weiswald

en savoir plus

vendredi 11 mars 2011

Geste : gestus | icone

Comme le coup de pinceau du peintre, qui à partir d’un geste tente de reproduire sur la toile un élément re-connaissable, nos images du monde sont habitées par les gestes. Or, sommes-nous des auteurs réellement autonomes de ce qui nous apparaît comme nos propres actes sou-verains ?

par Weiswald

en savoir plus

vendredi 11 mars 2011

La vie secrète de l’image

Le texte suivant n’a pas été retravaillé particulièrement pour la publication. Il me semble tout à fait justifiable de le publier tel quel, comme mémoire d’une intervention. Il s’agit donc du manuscrit pour une intervention au domaine de Chamarande dans le cadre de l’exposition d’Olivier Menanteau, faite le 26 juin 2010.

par Weiswald

en savoir plus

dimanche 30 janvier 2011

Conversation sur l’amour

Il faut être deux pour faire l’amour, dit-on, mais pour faire l’image de l’amour, il faut être trois. C’est sur cette idée que, en amont de l’exposition d’une nouvelle série de tableaux de Hervé Ic à la galerie lyonnaise Domi Nostrae, nous nous sommes mis à faire une conversation entre l’artiste et le critique pour arriver à dialoguer avec ce qui porte les deux : l’image. Aimer l’image, être aimé par l’image – comment cela est possible et quelle forme cet amour pourrait prendre – c’est ce que nous cherchons à aborder dans cette brève conversation, qui n’est d’ailleurs pas encore close.

par Weiswald

en savoir plus