mercredi 28 octobre 2015

Accueil > L’atelier et Séminaires > L’atelier > Virginie Rochetti

Virginie Rochetti

Atelier TK-21, octobre 2015

, Hervé Bernard et Virginie Rochetti

Mon travail de plasticienne s’articule sur le rapport des pratiques artistiques les plus archaïques avec les techniques informatiques les plus récentes et innovantes.

De même que, nous promenant dans la rue, Ipad en main, branché sur le Web, nous pouvons, la soif nous saisissant, boire de l’eau à une fontaine à même l’autre main.
Une main dans les nouvelles technologies, l’autre, ancrée dans ce qu’il y a de plus ancien à l’humanité. Cette dialectique est devenue notre condition. Ecartelée entre ces extrêmes (que l’on retrouve dans le discours politique sous la forme : « La décroissance ? Vous voulez vivre à la bougie ? »), notre vie nous bouscule et nous chavire loin des certitudes.

Les problèmes climatiques ? La Science nous les résoudra. Dans le même temps, la peur est là, de la fin de ce monde que nous avons toujours connu, mené par le Grand Progrès.

Du dessin à la broderie assistée par ordinateur, de la vidéo au rétro projecteur de conférence en passant par la performance dessinée, c’est cet entrechoc que je recherche. Le rapport entre le sujet et le médium crée un trouble, une transcription de la violence de ce monde que nous avons créé.

J’essaie à travers ces improbables rencontres de montrer les lignes de tension qui nous traversent, de les rendre visibles, de les apprivoiser, pour peut-être entrevoir, donner à voir et sentir la possibilité d’un apaisement.