mardi 25 février 2014

Accueil > Les rubriques > Voir & écrire > Sola Gratia

Sola Gratia

, Marjorie Keters

Sola fides, sola gratia (Saint Augustin)
Car tel est notre bon plaisir (François Premier)

Don

Dieu nourrit le feu qui nourrit l’écorce-barricade qui se gorge de désir et sourit par ses peaux.
Sous la pression palpable les particules s’unissent et s’emballent la chaleur s’immisce au sein du zeste soumis.

Pluie de soleil ! Tombe la grâce sur ces figures agrume prêtes à surgir hors d’elles- mêmes.
Vibrant sous la flamme les fruits craquent sous le poids du plaisir et s’étalent aux yeux assoiffés d’une terre en attente de chairs inattendues dont chaque pore est un nid d’hirondelles.

Mort

Cris végétaux ils grandissent au son de la lumière. Ils tombent sur le sol en notes discontinues la musique s’éparpille. La chair se désagrège sur un plat poussiéreux qui ne voudrait que boire s’il n’était si aride.

Attentat d’un Tantale cherchant à s’abreuver, le sol cherche l’écorce comme le Christ une éponge. Soupirant la sécheresse l’orange fragmentée subit le coup de grâce d’un désir assouvi.

Séparés à l’unisson, la terre et le fruit se regardent.

Résurrection

Soleil de pluie ! L’humidité féconde ensemence la terre et soumet sa fraîcheur aux restes d’un plaisir abouti renouvelé. Les morceaux de l’orange s’enfoncent dans un lit d’une douceur aussi forte que le feu des jouissances.

Fruit gorgé de lumière et de pluie, il s’envole au fond d’un sol béni par le Dieu du Désir qui accueille en son sein ceux qui savent faire honneur à la joie de la vie.

Image : Bernard Asset, « sans titre »
bernard@bernardasset.com