Marie-Hélène Clément


Envoyer un message

jeudi 30 juin 2011

Roman conjugal

Comme si un roman pouvait être conjugal. Comme si le conjugal pouvait être romanesque. Comme si des images fixes pouvaient raconter une histoire et des personnages plats se mouvoir à l’intérieur d’un récit. Comme si l’homme et la femme pouvaient se lever, parler et souffrir, et décider d’événements plus ou moins dramatiques.

par Marie-Hélène Clément et Pascal Hausherr

en savoir plus