vendredi 28 novembre 2014

Accueil > Les rubriques > Société > Les portes de l’envers du temps

Les portes de l’envers du temps

, Hervé Bernard

Park Seo-Bo est l’un des artistes majeurs de la scène coréenne actuelle. Il a traversé les périodes difficiles puis fastes de l’histoire de la Corée moderne en transformant un geste en une source infinie de production poétique.

Park Seo-Bo est l’un des artistes majeurs de la scène coréenne actuelle. Il a traversé les périodes difficiles puis fastes de l’histoire de la Corée moderne en transformant un geste en une source infinie de production poétique. Lignes sinueuses comme des écritures asignifiantes recouvrant l’indifférence du temps, ses œuvres ont évolué vers les grands murs monochromatiques souvent striés de lignes régulières comme des grilles ne protégeant d’aucun dehors.

Parfois, fruit d’un geste surérogatoire, une micro surface vient contredire la surface générale et former un pli supplémentaire ou dégager une surface lisse. On pourrait croire alors avoir affaire à une porte dont il est immédiatement clair qu’elle n’ouvre sur rien. Et pourtant elle parle, ou du moins témoigne de la puissance du neutre, ce vide étiré jusqu’à la surface du temps.

Ces portes, on ne les traverse pas. Pourtant, elles nous renvoient, miroirs aveugles, non tant à nous-mêmes qu’au secret du non visible en lequel toute grande peinture trouve sa source.

Park SEO-BO : "Ecriture"
6 Novembre – 20 Décember 2014
Galerie Perrotin Paris 76 rue de Turenne - 75003 Paris
10 impasse Saint Claude - 75003 Paris