Jean-Marc Hémion


Envoyer un message

mardi 21 août 2012

« Au fond de cet œil d’eau sans bords »*

Ces lignes esquissent la poursuite d’un bref texte commandé par Serge Bouvier, président du « pôle artistique et culturel Angèle Vannier » organisateur, depuis des années, de « saisons culturelles » et collaborateur de « l’association du Coglais pour le développement économique, social et culturel » ; la commande était effectuée à l’occasion du « Printemps des Poètes 2012 » et, plus précisément, d’une fête pour la reconnaissance officielle de Saint-Brice-en-Coglès comme « Village en Poésie ». Le poète des « Saisons » - « Je veux bien que les saisons m’usent » - inspirait alors la relecture d’un essai de Jean-Christophe Bailly – Le Dépaysement (Voyage en France) – dont un chapitre médite Charleville et son « paysage » comme « le pays de Rimbaud en allé, de Rimbaud parti ».

par Jean-Marc Hémion

en savoir plus

vendredi 24 février 2012

Aby Warburg : les serpents de la science - II

La dimension sismographique et iconologique de la bibliothèque répond à la nécessité de renforcer un « cosmos » que l’on devra comprendre comme agencement quasi-mathématique de mouvements de poussées incorporées

par Jean-Marc Hémion

en savoir plus

lundi 23 janvier 2012

Aby Warburg : les serpents de la science - I

Fondateur méconnu d’une « iconologie » systématisée par Panofsky, Aby Warburg (Hambourg 1866 - Hambourg 1929) est le fondateur, de plus en plus, sinon reconnu, du moins étudié et interrogé, d’une « Kulturvissenschaft » par laquelle se reprend une tradition nietzschéenne déployée de façon pourtant si singulière, pourtant si prometteuse, en un projet d’histoire de l’art sans texte, un atlas d’images auquel sera donné le nom de « Mnémosyne ».

par Jean-Marc Hémion

en savoir plus